Une figure de la viticulture alsacienne disparaît

06 janvier 2016
Retour

Disparition/Jean Meyer, du Domaine Josmeyer à Wintzenheim http://www.dna.fr/actualite/2016/01/04/un-esthete-de-la-viticulture-alsacienne

Un esthète de la viticulture alsacienne
Une figure de la viticulture alsacienne disparaît. Le viticulteur Jean Meyer, du Domaine Josmeyer de Wintzenheim, est décédé dimanche, à l’âge de 71 ans. Le vignoble perd un grand professionnel, doublé d’un esthète, qui a beaucoup œuvré à la notoriété des vins d’Alsace.

Jean Meyer a été un des premiers viticulteurs à développer la dimension gastronomique des vins d’Alsace en jouant sur l’accord mets-vins. Il a aussi été pionnier dans l’association de l’art et du vin, à travers les étiquettes qui habillaient les bouteilles du domaine, créées à partir d’œuvres existantes, décorées par des artistes

« Il nourrissait une grande passion pour le beau et le bon, et se montrait perfectionniste dans tout ce qu’il faisait ». Cette petite phrase d’un proche résume bien la personnalité du viticulteur, très exigeant sur la qualité du vin, doublé d’un amoureux de l’art. « Il a toujours essayé d’être le plus authentique possible dans l’expression des terroirs », témoigne le même. « C’était un très grand professionnel pour lequel j’avais beaucoup d’admiration, un spécialiste des mariages mets-vins, doublé d’un excellent cuisinier », souligne Pierre Heydt-Trimbach, président du Groupement des Producteurs-Négociants du Vignoble Alsacien, qui le connaissait bien.

Pionnier, Jean Meyer l’était également pour la commercialisation des vins d’Alsace à l’export. Dans les années 80, il avait pris son bâton de pèlerin pour aller prospecter des marchés lointains comme le Japon. Son sens de la rigueur allié à son perfectionnisme et son côté visionnaire, ont permis au domaine Josmeyer de se hisser parmi les plus grandes maisons de vins d’Alsace, de figurer dans « le top 10 du vignoble ». Le domaine, qui a fêté ses 160 ans en 2014, exporte aujourd’hui 55 % de sa production vers une trentaine de destinations. Ses vins, gastronomiques, élégants et sans artifices, sont servis sur les plus grandes tables de la planète.

Jean Meyer avait également été président du CIVA, le Conseil Interprofessionnel des Vins d’Alsace. « C’était un homme entier, sans langue de bois qui défendait une viticulture de qualité et une certaine idée de la grandeur des vins d’Alsace », disent ceux qui l’ont côtoyé.

Grand-Maître de la Confrérie Saint-Etienne en 1997, ce progressiste avait ouvert la porte du Grand Conseil aux femmes. La première a y entrer fut la regrettée Colette Faller, disparue en 2015.

Depuis les années 2010, Jean Meyer avait passé le relais à ses filles, auxquelles il a transmis sa passion pour l’art. Sous la houlette de la jeune génération, le domaine Josmeyer perpétue l’excellence paternelle, et garde une âme d’artiste en accueillant expositions et concerts au caveau.

Source(s) :

Diaporama

Offres d'emploi

La Madelaine-sous-Montreuill
Publié le 11 avril 2019
PARIS
Publié le 11 avril 2019
Paris
Publié le 03 avril 2019

L' association

Chers(es) collègues, élèves, apprentis, visiteurs de notre site, MEILLEURS VŒUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE 2019 !!!!, Bien évidement, souhaitons à chacunque la santé nous accompagne et ainsi nous donne les moyens de partager...

S'inscrire à la Newsletter