Ouverture du site Vigne et Vin Charentes

vitacees-3
01 juillet 2016
Retour

47 Arrêté du 20 juin 2016 modifiant le cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « Moulis » ou « Moulis-en-Médoc » homologué par le décret n° 2011-1743 du 1er décembre 2011
       https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000032796748;dateTexte=;categorieLien=id

       48 Arrêté du 20 juin 2016 modifiant le cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « Saumur-Champigny » homologué par décret n° 2011-649 du 8 juin 2011 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Saumur-Champigny »
       https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000032796767;dateTexte=;categorieLien=id

       49 Arrêté du 20 juin 2016 modifiant le cahier des charges des appellations d'origine contrôlées « Anjou », « Cabernet d'Anjou » et « Rosé d'Anjou » homologué par décret n° 2011-1556 du 15 novembre 2011 relatif aux appellations d'origine contrôlées « Anjou », « Cabernet d'Anjou » et « Rosé d'Anjou »
       https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000032796789;dateTexte=;categorieLien=id

______________________________

Ouverture du site Vigne et Vin Charentes


Mercredi 29 juin 2016 par Alexandre Abellan

Extraits du site :  

http://www.vignevin-charentes.com/recherche/materiel-vegetal/cepages.html

Les cépages pour la production de Cognac

Parmi les cépages utilisables pour la production de Cognac, l’Ugni Blanc est très majoritaire : il représente plus de 98% du vignoble Cognac. C’est un cépage d’origine italienne (Trebbiano Toscano). Il est très productif (son rendement est de l’ordre de 120 à 130 hl vol./ha), et résiste particulièrement bien à la pourriture grise. C’est un cépage tardif, à sa limite nord de maturité dans la région de Cognac.

La production importante et la maturité tardive présentent de nombreux avantages pour la production de vins de distillation : peu alcoolisés et acides… Deux caractéristiques primordiales pour la qualité finale des eaux-de-vie de Cognac. En effet, l’acidité permet au vin de se conserver naturellement durant les mois d’hiver avant la distillation, et le faible degré alcoolique conduit à concentrer davantage les arômes contenus dans les vins.

Les autres cépages utilisés sont :
•le Colombard : cépage pouvant par ailleurs produire des vins de pays ;
•la Folle Blanche : principal cépage du vignoble avant la crise phylloxérique, abandonné pour sa sensibilité à la pourriture grise une fois greffé ;
•le Montils : cépage local également utilisé pour la production de Pineau des Charentes ;
•le Folignan : cépage récent issu d’un croisement entre l’Ugni Blanc et la Folle Blanche, qui présente des caractéristiques intermédiaires entre celles de ses deux parents : une production moyenne, plus précoce que l’Ugni Blanc. Il est un peu plus sensible à la pourriture grise, mais donne des eaux-de-vie plus complexes.
Le Sémillon, cépage autorisé dans le décret n’est pas utilisé actuellement.
Enfin, les cépages Sélect, meslier St François et Jurançon blanc sont en cours de retrait de la liste des cépages autorisés pour la production de Cognac.
Les cépages utilisés pour les autres productions régionales (Pineau, Vins de Pays) peuvent être des cépages Cognac (ci-dessus) ou d’autres (Merlot, Cabernets, Sauvignon, Chardonnay). 

alt

Source(s) :

Diaporama

L' association

Chers(es) collègues, élèves, apprentis, visiteurs de notre site, MEILLEURS VŒUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE 2019 !!!!, Bien évidement, souhaitons à chacunque la santé nous accompagne et ainsi nous donne les moyens de partager...

S'inscrire à la Newsletter