Le vigneron Didier Petterman prend la présidence de l’interprofession

grd-1467021693-83051
29 juin 2016
Retour

Le vigneron Didier Petterman prend la présidence de l’interprofession

Mardi 28 juin 2016 par Alexandre Abellan

ice-président depuis trois ans du CIVA, Didier Petterman est le PDG de la maison familiale Petterman (une vingtaine d’hectares autour de la ville de Dambach).

Vice-président depuis trois ans du CIVA, Didier Petterman est le PDG de la maison familiale Petterman (une vingtaine d’hectares autour de la ville de Dambach). - crédit photo : AVA/Maison Petterman

 

Optimiste, le nouveau président du CIVA s’est fixé une stratégie commerciale ambitieuse, reposant sur une nouvelle campagne de communication.

Prenant la suite du négociant Robert Dietrich*, le vigneron Didier Petterman vient d’être élu à la présidence du Conseil Interprofessionnel des Vins d’Alsace, ce 24 juin. Se félicitant d’une production apaisée et d’un conseil de direction soudé, il place ses trois années de mandat sous l’ambition « d’amener l’Alsace le plus haut possible ».

"Le CIVA doit évoluer, mais pas se révolutionner"

Sa feuille de route est d’abord axée sur la révision de la stratégie de communication de l’interprofession. Et notamment la définition de l’identité alsacienne à l’occasion d’une prochaine campagne de promotion des vins alsaciens sur les marchés français et export. « Il faut que lorsque le consommateur pense accords mets et vins, il pense immédiatement vins d’Alsace » vise Didier Petterman, qui rappelle que si « l’Alsace compte seulement pour 2 % des volumes de vins produits en France, la région représente 20 % des appellations nationales de vins blancs ». Satisfait de la troisième édition du salon Millésime Alsace et supporteur de la participation alsacienne au salon Vinovision, le nouveau président du CIVA voit dans « l’interprofession une boîte à outils au service des opérateurs alsaciens. Pour aider au démarrage comme à la consolidation des commercialisations à l’export. »

R;D viticole et observatoire économique

Au-delà des enjeux commerciaux, Didier Petterman axe également son mandat sur la recherche viticole (développement de matériel végétal, travaux sur la santé du vignoble…) et sur la consolidation de « l’intelligence économique » au sein du CIVA (qui a recruté fin 2015 un analyste pour le suivi socio-économique des marchés).

* : Robert Dietrich devient vice-président du CIVA pour le négoce, aux côtés du négociant Georges Lorentz et du viticulteur Christian Kohser.

Source(s) :

Diaporama

L' association

Chers(es) collègues, élèves, apprentis, visiteurs de notre site, MEILLEURS VŒUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE 2019 !!!!, Bien évidement, souhaitons à chacunque la santé nous accompagne et ainsi nous donne les moyens de partager...

S'inscrire à la Newsletter