Jade Dufrenoy sacrée meilleure élève en sommellerie

img-3155
28 mai 2016
Retour

Jade Dufrenoy sacrée meilleure élève en sommellerie


lundi 23 mai 2016 11:22

Tain-L'Hermitage (26) Élève en mention complémentaire au lycée Bonneveine, à Marseille, elle a dominé la finale qui réunissait six candidats. Clément Delécluse (Talence) et Maxime Fiaschi (La Rochelle) complètent le podium.

 

alt

alt

       

Jade Dufrenoy et les autres finalistes iront découvrir le vignoble australien de Michel Chapoutier en fin d'année.

   

alt

alt

 

La 24e édition du grand prix M. Chapoutier-Metro - le concours du meilleur élève sommelier en vins et spiritueux de France - s'est achevée, le 20 mai, par la victoire de Jade Dufrenoy. La jeune femme de 21 ans a découvert le monde du vin en faisant des extras en restaurant, alors qu'elle venait de renoncer à poursuivre ses études en histoire de l'art. Un parcours atypique et une motivation qui ont convaincu Laetitia Blaison, son professeur de sommellerie au lycée Bonneveine à Marseille, de la présenter et de l'aider dans sa préparation au concours.

Une démarche commune aux 32 autres candidats représentant autant de sections de formation au métier de sommelier, en mention complémentaire ou brevet professionnel. La veille, à l'issue des épreuves de sélection écrites, les six meilleurs ont été retenus. Jade Dufrenoy était accompagnée par Anne-Claire Gartner (CFA du lycée Joseph Storck à Guebwiller), Lucie Soerensen (Institut de chimie oenologie de Paris-Provence à Villejuif), Clément Delécluse (lycée technique hôtelier de Gascogne à Talence) qui a fini deuxième, Maxime Fiaschi, troisième (lycée hôtelier du parc de la francophonie à La Rochelle), Dimitri Nalin (Cafa formation à Bordeaux).

Michel Chapoutier, l'initiateur du concours, avait invité le chef parisien Kei Kobayashi à signer le repas de l'épreuve d'accord mets et vins. La finale, sous les yeux du parrain de l'épreuve, Denis Verneau (MOF et chef sommelier de La Mère Brazier à Lyon), comprenait aussi une courte épreuve d'anglais, un atelier de service et de décantation, la dégustation commentée de deux vins et l'identification de deux spiritueux.

alt
Jean Bernard

 

Paroles de finalistes

Jade Dufrenoy (lauréate) : "Après une 6e place au concours du meilleur jeune dégustateur européen au Salon de l'agriculture et une troisième au concours Mumm, je gagne alors que mon premier objectif était d'atteindre la finale. Mon avenir professionnel, je le vois d'abord à l'étranger. Pour mieux maîtriser l'anglais et découvrir plus facilement les vins du monde."

Clément Delécluse (second) : "Finir à cette place, je suis heureux. Je partais de très loin en matière d'expression orale. Mon professeur m'a beaucoup aidé à progresser. Tout ce que j'ai appris me sera utile cet été, car je vais travailler au restaurant Le bateau ivre, au Bourget-du-Lac."

Maxime Fiaschi (troisième) : "J'étais deuxième au concours Mumm, mais ici la difficulté est supérieure. En stage au Pré Catelan, j'ai profité des conseils d'Aymeric Pollenne, qui avait disputé le concours Chapoutier il y a quelques années."

Lucie Soerensen : "Préparer un tel concours est très formateur. Mais j'ai encore beaucoup à apprendre. À partir du 1er juin, je suis embauchée au restaurant Septime où j'ai fait mon apprentissage."

Dimitri Nalin : "Je suis heureux car c'est la première fois qu'un élève du Cafa arrive en finale. Depuis janvier, je consacrais quatre heures par jour à la préparation du concours. Mon professeur s'est beaucoup investi à mes côtés."

Anne-Claire Gartner : "Après les épreuves écrites, je pensais que le concours était fini pour moi. Pourtant j'ai atteint la finale. Là, c'est devenu plus difficile, notamment avec l'anglais. J'ai donc décidé de partir à l'étranger, à Dublin pour commencer !"

Diaporama

L' association

Chers(es) collègues, élèves, apprentis, visiteurs de notre site, MEILLEURS VŒUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE 2019 !!!!, Bien évidement, souhaitons à chacunque la santé nous accompagne et ainsi nous donne les moyens de partager...

S'inscrire à la Newsletter