Hommage à la Bourgogne

29 novembre 2015
Retour
http://www.bienpublic.com/edition-dijon-ville/2015/11/26/un-prix-a-aubert-de-villaine

le 26/11/2015 à 05:00 | Anne-Lise Bertin

Aubert de Villaine, cohéritier et cogérant du domaine de la Romanée-Conti, à Vosne-Romanée. Photo Philippe Bruchot

Le célèbre cogérant du domaine de la Romanée-Conti, Aubert de Villaine, a reçu cette semaine le prix François Rabelais.

Cette récompense, créée en 2012 par la fondation européenne pour le patrimoine alimentaire, est décernée chaque année à une personne qui a œuvré pour la mise en valeur du patrimoine culturel alimentaire en France ou dans le monde. Le choix du jury s’est porté à l’unanimité sur Aubert de Villaine.

Le président de ce comité, composé de spécialistes de la gastronomie et de l’art culinaire, Jean-Robert Pitte, revient sur cette décision : « Nous avions déjà décerné un prix à un grand cuisinier et nous voulions, cette année, élire un grand vigneron. Nous avons choisi Aubert de Villaine, et ce, avant même que les climats du vignoble de Bourgogne ne soient classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Nous l’avons retenu parce qu’il a fait beaucoup pour la vigne et le vin et il véhicule une vraie vision de la viticulture. Pour nous, le rayonnement et la personnalité d’Aubert s’imposait. »

Hommage à la Bourgogne

Le vigneron bourguignon ne s’attendait véritablement pas à recevoir ce prix qu’il perçoit comme une récompense « qui rend hommage à la Bourgogne viticole ». Il rappelle que « c’est une région qui a fait de formidables progrès depuis les vingt à trente dernières années ». Mais c’est surtout l’histoire et les caractéristiques de ce vignoble qui le rendent si singulier. « Nous sommes une région ancienne qui s’est entêtée à réaliser de grands vins à partir d’un seul cépage. Je pense qu’aujourd’hui nous sommes un modèle pour toutes les viticultures de terroir. » Le vigneron estime que ce prix arrive à point nommé, « au moment où la Bourgogne n’a jamais été aussi reconnue dans le monde du vin ».

Climats : Aubert de Villaine passe la main à Guillaume d’Angerville

À l’issue de l’assemblée générale mixte au Clos de Vougeot, Guillaume d’Angerville est devenu le nouveau président de l’Association des Climats.

Jeudi matin, au château du Clos de Vougeot, l’assemblée générale a entériné les nouveaux statuts de l’association des Climats du vignoble de Bourgogne, qui intègrent désormais ses missions post-inscription. Le conseil d’administration accueille de nouveaux membres.

Par ailleurs, Aubert de Villaine, président de l'association depuis sa création, a souhaité transmettre le flambeau, après mené à son terme le dossier d’inscription au Patrimoine mondial de l’Unesco. Guillaume d’Angerville, viticulteur à Volnay, qui l’a secondé depuis trois ans, lui succède à la présidence de l'association.

Voici le communiqué de presse transmis par l'association des climats du vignoble de Bourgogne : « L’assemblée générale a entériné les nouveaux statuts de l’association, qui intègrent désormais ses missions post-inscription. Le conseil d’administration accueille de nouveaux membres. Aubert de Villaine, président de l'association depuis sa création, a souhaité transmettre le flambeau, après mené à son terme le dossier d’inscription au Patrimoine mondial de l’Unesco. Guillaume d’Angerville, viticulteur à Volnay, qui l’a secondé depuis trois ans, lui succède à la présidence de l'association.

Association : de nouveaux statuts pour de nouvelles missions 

En 2007, l’association avait été créée pour obtenir l’inscription des Climats du vignoble de Bourgogne au Patrimoine mondial. L’objectif étant désormais atteint, il fallait en modifier les statuts pour qu'elle endosse ses nouvelles missions : réussir "l’après-inscription", afin que le territoire en retire les bénéfices, et respecter les engagements pris auprès de l’Unesco.

De nouveaux membres au Conseil d’administration

Le conseil d’administration accueille de nouveaux membres, notamment le conseil départemental de Saône-et-Loire, représentant les communes des Maranges comprises dans le périmètre inscrit, et le nouveau Pôle Bourgogne Vigne et Vin, acteur incontournable de la coordination et de la recherche scientifique.

Changement de présidence : une passation dans la continuité

"L’inscription au Patrimoine mondial n’est pas une fin en soi. C’est une étape. Un nouveau travail commence désormais", affirmait Aubert de Villaine, lors de la mémorable Paulée des Climats en juillet dernier. Après avoir fédéré autour du dossier les collectivités territoriales, les professionnels du monde viticole et du monde économique, il a souhaité remettre la présidence de l’association entre les mains de Guillaume d’Angerville, viticulteur également, et Président-délégué de l’association depuis déjà 3 ans. "Guillaume connait bien le dossier. Nous avons travaillé main dans la main pendant plusieurs années pour obtenir l’inscription. Il a toute la légitimité pour poursuivre le travail engagé. La tâche est grande et ambitieuse. J’ai toute confiance en lui pour faire avancer le dossier dans le bon sens." "C’est un immense honneur de succéder à Aubert de Villaine, pour qui j'ai un très grand respect", a déclaré Guillaume d’Angerville. "Il m'a promis de rester à nos côtés, en tant que Président d’honneur, pour nous apporter sa sagesse et nous donner son avis éclairé. Je vais poursuivre le travail que nous avons mené ensemble, en m’appuyant sur la Conférence territoriale, organe de gouvernance du site." »

Source(s) :

Diaporama

L' association

Chers(es) collègues, élèves, apprentis, visiteurs de notre site, MEILLEURS VŒUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE 2019 !!!!, Bien évidement, souhaitons à chacunque la santé nous accompagne et ainsi nous donne les moyens de partager...

S'inscrire à la Newsletter