Londres découvre les accords vin et mets des "110 de Taillevent"

2318187
23 octobre 2015
DESBUREAUX Robert
Retour

Londres découvre les accords vin et mets des "110 de Taillevent"

alt

Après Paris, les 110 de Taillevent ouvre à Londres. - Les 110 de Taillevent

http://www.leberry.fr/cher/mag/art-de-vivre/cuisine-gastronomie/2015/10/21/londres-decouvre-les-accords-vin-et-mets-des-110-de-taillevent_11633338.html

(Relaxnews) - La brasserie oenologique du restaurant mythique parisien, pointure dans le monde de la gastronomie française avec son chef Alain Solivérès, traverse la Manche pour ouvrir ce mercredi 21 octobre son concept à Londres. Sa démarche : proposer 110 références de vins au verre auxquels s'adaptent la cuisine du chef. 

Dans son nom tout est dit. Le concept des "110 de Taillevent" s'articule autour d'une sélection très riche de 110 vins au verre. Ouvert en 2012, la brasserie chic parisienne a rapidement conquis les palais des œnophiles qui ont trouvé un lieu où le vin n'était pas qu'un simple accompagnant d'une belle cuisine. Il devient enfin l'axe de l'expérience culinaire. A la carte, tous les plats sont associés à une sélection de quatre vins au verre différents, correspondant à une gamme de prix. Encore aujourd'hui, rares sont les adresses à pouvoir se vanter de présenter une carte de vins au verre aussi fournie. Preuve de son attachement à cultiver l'art du vin au verre, les 110 de Taillevent a été l'un des premiers restaurants à acquérir Coravin, le fameux accessoire américain qui consiste à insérer une aiguille chirurgicale dans le bouchon pour servir un verre sans déboucher la bouteille

Le concept s'exporte à Londres, dans le quartier de Marylebone, à Cavendish Square, où les propriétaires ont déniché un bâtiment du XVIIIème siècle comme écrin parfait pour servir les vins. Dans le hall de l'ancienne banque Coutts ; Co., les Londoniens choisissent les plats concoctés par le Chef Robert Panek. Et c'est une femme française, qui travaille à Londres depuis trois ans, qui a été choisie pour incarner le rôle de sommelier. Les choix de la cuisine ont été supervisés par le chef français Alain Solivérès tandis que le chef des 110 de Taillevent à Paris, Emile Cotte, ainsi que le Directeur du département des vins Pierre Bérot se sont assurés de la continuité du concept de Paris jusqu'à la capitale britannique. 

Des vins français, mais pas que...

A la différence de Paris, le pendant londonien de la brasserie s'ouvre davantage à la production étrangère, soit 35% de la carte contre 25%. De nombreuses références de l'hémisphère sud, ainsi que des vins espagnols et italiens constituent une palette bachique large. Les gastronomes dégusteront aussi des productions nationales comme un blanc de Camel Valley dans le Cornwall et un Chardonnay effervescent de Bride Valley dans le Dorset. A noter que les 110 de Taillevent ne servent pas uniquement le vin au verre. Une carte de 330 de vins en bouteille complète le choix. 

L'accord dès le petit-déjeuner

Cette première ouverture du concept français à l'étranger pousse le sujet des accords encore plus loin puisque dès le petit-déjeuner, les Londoniens apprennent à adapter leurs boissons. Bien sûr, il ne s'agit pas de vin, mais de café, de chocolat et de thé. Quatre choix sont proposés avec une proposition de neuf assiettes composées. Puis, de 15h à 18h30, les 110 de Taillevent de Londres instaure le "Wine Time", qui consiste à présenter cinq assiettes sucrées ou salées accordées à quatre vins au verre. 

Les 110 de Taillevent pourraient poursuivre leur essor à l'étranger. Un projet à New York est à l'étude.

Source(s) :

Diaporama

L' association

Chers(es) collègues, élèves, apprentis, visiteurs de notre site, MEILLEURS VŒUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE 2019 !!!!, Bien évidement, souhaitons à chacunque la santé nous accompagne et ainsi nous donne les moyens de partager...

S'inscrire à la Newsletter