Le vignoble comme clé de voûte

le-vignoble-comme-cle-de-voute-image-article-large
23 octobre 2015
DESBUREAUX Robert
Retour

Le vignoble comme clé de voûte

22/10/2015 05:35    http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2015/10/22/Le-vignoble-comme-cle-de-voute-2508143

Une seule bouteille demain ? - Une seule bouteille demain ?

Une seule bouteille demain ?

alt

 

Montlousien et Vouvrillon : un " mariage " forcé

Tout le monde en convient : la clé de voûte de la future communauté de communes Vouvrillon-Montlouisien sera le vignoble. Avec 160 viticulteurs côté Vouvrillon (2.300 ha de vignes) 50 en Montlousien (400 ha).
Pour le repas des vendangeurs et la soirée marrons bernache pris en commun ou pour une Saint-Vincent partagée, il faudra patienter. Dans l'immédiat, c'est toujours chacun chez soi dans son chai, chacun pour soi dans ses caves.
On ne mélange pas les bouchons et les serviettes, les verres et les étiquettes, « d'autant qu'il y a encore eu quelques frictions cette année entre appellations », rappelle un vigneron.
> En Montlouisien, un viticulteur fait cette analyse au vinaigre mais croit au rapprochement : « Le montlouis a acquis ses lettres de noblesses en se positionnant sur la qualité. Le vouvray est dans une politique du volume, en vendant de la bulle à deux francs-six sous, et s'est endormi sur ses lauriers. »
François Chidaine, président de l'AOC Montlouis, précise : « Nous serons un partenaire solide, innovant. Nous avons deux AOC à l'est de Tours et c'est cette carte-là qu'il faudra jouer, même si on se tourne le dos jusqu'à maintenant.
« Nous avons deux terroirs différents mais les mêmes gammes de vin. La scission d'il y a soixante-dix ans n'aurait jamais dû avoir lieu. A nous d'être acteurs de l'expansion de Tours à l'est, et pas spectateurs. »
> En Vouvrillon, on met en avant la notoriété du vouvray, mais Jean-Michel Pieaux, président du syndicat de l'appellation, précise : « Avec Montlouis, on travaille à la même table de la fédération viticole. Et nous avons le même cépage. Il faut sortir des polémiques de cour de récréation. Le rapprochement des deux territoires ne doit pas se résumer aux querelles viticoles ».
Toutefois, précise-t-il, « nous n'avons pas intérêt ni le pouvoir de fondre nos deux appellations qui respectent un cahier des charges très précis et correspondent à des zones géographiques bien déterminées ».
Un retraité du vignoble observe, un peu amer : « Le Montlouisien a arraché beaucoup de vignes pour construire. Pas nous. » En clair, inutile de rêver à une cuvée spéciale 2016 ou 2017 « Vouvrillon-Montlouisien ».

Diaporama

Offres d'emploi

La Madelaine-sous-Montreuill
Publié le 11 avril 2019
PARIS
Publié le 11 avril 2019
Paris
Publié le 03 avril 2019

L' association

Chers(es) collègues, élèves, apprentis, visiteurs de notre site, MEILLEURS VŒUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE 2019 !!!!, Bien évidement, souhaitons à chacunque la santé nous accompagne et ainsi nous donne les moyens de partager...

S'inscrire à la Newsletter