Un vin de Chablis aux Hospices

20 février 2015
Retour

 

Côte-d'Or - Viticulture Beaune : un vin de Chablis aux Hospices

le 19/02/2015 à 10:34 Vu 2119 fois

http://www.bienpublic.com/edition-cote-de-beaune/2015/02/19/beaune-un-vin-de-chablis-aux-hospices

Jean-Marc Brocard, viticulteur à Chablis vient de faire le don d'une vigne de premier cru aux Hospices de Beaune. Pour la première fois, un vin de Chablis sera vendu aux Hospices de Beaune.

Jean-Marc Brocard, viticulteur à Préhy près de Chablis dans l'Yonne, vient de faire le don aux Hospices de Beaune d'une parcelle de cinq ouvrées de premier cru côte de Léchet.  Pour la première fois, un vin de Chablis sera présent à la célèbre vente aux enchères de novembre. « Je suis originaire de Côte-d'Or à Chaudenay-le-Château et mon père est décédé aux Hospices. C'est un geste sentimental que je fais en donnant cette vigne. Comme ça je renvoie une petite pierre blanche du Chablisien aux Hospices », confie le viticulteur. L'idée trottait dans sa tête depuis plusieurs années et il y a trois semaines, le vigneron a confirmé le don à Antoine Jacquet, directeur des Hospices.

« Nous nous réjouissons réellement de ce don. Avec cette nouvelle acquisition, les Hospices de Beaune sont de plus en plus représentatifs de la Bourgogne. La boucle est bouclée. J'ai déjà fait une visite de la vigne et c'est très prometteur. La parcelle est très bien située avec un beau végétal. C'est un don de qualité. Je suis très enthousiaste », confie Ludivine Griveau, nouvelle régisseuse des Hospices de Beaune.

Les Oscars de Hollywood, une affaire champenoise

Publié le 19/02/2015 par Roger Pourteau

Champagne Piper-Heidsieck

Photo : V.Defert

À Los Angeles, ce dimanche, plus de 1500 bouchons vont jaillir en quelques heures. Une belle occasion de faire rayonner l'excellence française.

Pour le champagne Piper-Heidsieck, c'est un formidable come-back. Après avoir fourni à quatre reprises (1990, 1991, 1992 et 1998) les bulles officielles de la cérémonie des Oscars, la marque fondée en 1785 par le fils d'un pasteur luthérien de Westphalie revient en force à la grande manifestation hollywoodienne. On l'avait quitté, il y a dix-sept ans, sur le triomphe de Titanic et on le retrouvera, dimanche prochain, pour la 87e édition de la plus ancienne et de la plus importante des cérémonies de l'industrie du cinéma. Le courant est si bien passé lors de ces retrouvailles, et des négociations qui ont suivi, que le contrat conclu entre Piper et l'Academy Awards porte finalement sur trois années, au lieu d'une, traditionnellement.

"Nous sommes vraiment très heureux, proclame Cécile Bonnefond, la présidente de la marque, propriété depuis 2011 du groupe EPI. La sincérité dans l'engagement leur a plu et tout s'est passé très vite." Très vite, certes, mais non sans avoir testé auparavant le célèbre nectar venu des lointains coteaux champenois. D'où ce voyage impromptu, avec armes et bouteilles, d'un collaborateur de la maison pour aller faire déguster sur place aux organisateurs quelques-unes des cuvées élaborées dans les caves rémoises. Le Brut, bien sûr, à l'étiquette rouge et or, qui sont également les couleurs de l'académie, mais aussi le Rosé Sauvage et la Cuvée Rare 2002, logée dans le fameux flacon conçu par Van Cleef ; Arpels.

Wolfgang Puck, cuisinier en chef de la crérémonie et Cécile Bonnefond, patronne de P-H

Photo : V.Defert

"Parfait, parfait", n'a cessé de répéter le célèbre chef hollywoodien Wolfgang Puck en effectuant ses essais d'alliance entre le champagne et ses compositions culinaires. Car, en marge de la cérémonie elle-même, qui dure plus de quatre heures, la partie gastronomique est chargée. Après un précocktail où le Brut aux fines bulles et aux arômes floraux sera servi en bouteille, en magnum et en jéroboam suivent d'affriolants buffets où régnera le Rosé Sauvage. Pour finir en apothéose, le Rare aura pour mission de contenter les palais les plus sélects au très convoité dîner de gala du Bal des gouverneurs.

Au moins trois occasions donc de célébrer au champagne la fête du cinéma. Quant au plus confidentiel de ces rendez-vous, il aura lieu derrière la scène du Dolby Theatre, dans la salle dite "des Gravures" où sont justement gravées les quelque trente-quatre statuettes remises aux lauréats de la soirée. Accueillis avec une flûte de Rare 1988, en provenance de l'oenothèque de la maison, les heureux oscarisés recevront, en même temps, la statuette et un flacon gravé à leur nom de cette cuvée de prestige qui aura passé vingt-sept années en cave avant d'arriver à Hollywood. Habillée d'une fine résille dorée, la Cuvée Rare, lancée lors du bicentenaire de la marque, est un assemblage de 70% de chardonnay et de 30% de pinot noir, tous issus de la Montagne de Reims. Les huit millésimes élaborés sont : 1976, 1979, 1985, 1988, 1990, 1998, 1999 et 2002. On est loin, dans ces conditions, du modeste banquet de 300 couverts présidé en 1929 par Douglas Fairbanks, qui marqua les débuts de cette cérémonie planétaire suivie, aujourd'hui, par des dizaines de millions de cinéphiles.

De Humphey Bogart à Fred Astaire

Le rendez-vous du 22 février aura également des suites dans diverses villes du monde entier et Piper-Heidsieck a été convié à y participer. "C'est une vraie collaboration qui se met en place", souligne Cécile Bonnefond, ravie, qui espère que ce partenariat se poursuivra bien après 2017.

L'excellence du champagne (la moitié de ce qui sera consommé dimanche est fournie par la Cuvée Rare) a joué un rôle déterminant dans la conclusion de cette alliance. Le côté festif et convivial du champagne, sa vivacité, sa légèreté ainsi que ses arômes fruités et floraux n'y sont pas étrangers, bien sûr. Mais le long passé cinématographique de la marque a, lui aussi, été un atout de poids. Car ce n'est pas pour rien que Piper-Heidsieck a été surnommé "le champagne des stars". C'était au temps où Marilyn Monroe dégustait, chaque matin en se levant, un quart de Piper pour, justifiait-elle, "se mettre une étincelle de chaleur dans le corps et dans l'esprit".

D'autres ont, comme elle, trinqué avec ce champagne dans de nombreux films, de Humphey Bogart à Clark Gable, en passant par Fred Astaire ou le grand Rex Harrison pour lequel Piper-Heidsieck fit souffler, en 1964, un flacon de champagne à sa taille (soit 1,82 mètre quand même) à l'occasion de la remise de l'oscar du meilleur interprète pour son rôle dans My Fair Lady. Un prestigieux générique qui ne saurait faire oublier que les plus anciens supporteurs de la marque ont été les membres du célèbre tandem comique américain constitué par Stanley Laurel, le maigre maladroit, et Oliver Hardy, le gros irascible. Ces rois de la fête et du rire, dont les chamailleries ont réjoui plusieurs générations, avaient fait de Piper leur champagne préféré, jusque dans bon nombre de leurs films - ils en ont tourné une centaine en vingt-cinq ans ! -, en particulier dans Sons of the Desert, sorti en 1934.

Les producteurs et metteur en scène de Twelve Years a Slave

Photo : V.Defert

C'était il y a plus de quatre-vingts ans et, depuis, le champagne dont la reine Marie-Antoinette a été l'une des toutes premières à apprécier les bulles aériennes n'a cessé d'accompagner le septième art. Récemment encore, il est devenu le partenaire des cinémathèques française et américaine, mais il a aussi tissé des liens avec le cinéma australien.

Un engagement tous azimuts "qui a impressionné nos interlocuteurs", souligne Cécile Bonnefond. Impressionnés aussi par la présence active de Piper dans de très nombreux festivals internationaux du cinéma. En particulier celui de Cannes, auquel le "champagne des stars" reste fidèle depuis plus de vingt ans et où il accompagne cocktails, dîners de gala et interviews d'acteurs.


En savoir plus : http://avis-vin.lefigaro.fr/magazine-vin/o116549-les-oscars-de-hollywood-une-affaire-champenoise#ixzz3SH2L6sq8

Diaporama

Offres d'emploi

La Madelaine-sous-Montreuill
Publié le 11 avril 2019
PARIS
Publié le 11 avril 2019
Paris
Publié le 03 avril 2019

L' association

Chers(es) collègues, élèves, apprentis, visiteurs de notre site, MEILLEURS VŒUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE 2019 !!!!, Bien évidement, souhaitons à chacunque la santé nous accompagne et ainsi nous donne les moyens de partager...

S'inscrire à la Newsletter