Carnet de Vendanges Septembre 2014

28 septembre 2014
DESBUREAUX Robert
Retour
info issues de  Echos de Bordeaux Lettre de la Filière Vin depuis 2003 Carnet de Vendanges Septembre 2014

Premières impressions sur les vendanges 2014 avec Bernard Sirot, Xavier Planty, Claire Vincent, Lionel Gardrat et les Oenologues d’Oenoteam

In a BottlePerspectives du millésime par les Oenologue d’Oeno Team – 3 septembre
Un millésime humide n’est jamais un millésime facile. 2014 n’échappe pas à la règle et aura donné du fil à retordre aux vignerons.
L’été maussade et frais a bouleversé l’évolution des stades phénologiques de la vigne, c’est-à-dire, la croissance des rameaux et l’avancement de la maturation des grappes.
L’avance que l’on observait au début du printemps, a fini par se réduire, pour finalement disparaître…
Rien n’est acquis ! Les différences sont considérables d’une parcelle à l’autre. Le travail du vigneron a creusé des écarts qui vont obligatoirement se confirmer en cette fin de période de maturation.
En 2014 une nouvelle fois, nous devrons composer avec un millésime turbulent qui met le vigneron à l’honneur !
Les premiers jours de septembre (ensoleillement, température élevée le jour et fraîches la nuit) nous permettent d’envisager un millésime plein de couleur et de fruit !
En savoir plus

Rive gauche

closiotBernard Sirot, Château Closiot AOC Barsac et Sauternes
15 Septembre
Ce premier matin de vendanges, le brouillard était au rendez-vous…
Heureusement d’ailleurs car grâce à lui nous avons pu vendanger sous des conditions agréables nos premiers raisins destinés au Graves Blanc.
La petite équipe de huit personnes a apprécié cette douce température, entre 14 et 19°.
Par contre,  après-midi de fin d’été exceptionnelle, avec les 31° atteints vers 15h30.
Bien entendu, nous n’avons fait qu’une presse et l’après-midi a été de tout repos pour tout le monde. Retour à la vigne demain matin à 08h00 afin de bénéficier de températures en dessous des 20°.
Étonnante fin d’été dans l’espoir que l’arrivée de l’été indien qui correspond au  premier jour de l’ automne soit tout aussi  estivale.  On peut rêver…
23 septembre 2014 : C’est parti en liquoreux
Mardi a signé le démarrage de la première trie en liquoreux…
Sous un soleil rayonnant, ambiance au zénith bien entendu…
Bilan mitigé cependant.
Au niveau qualitatif et c’est bien entendu ce qui compte en premier lieu, la satisfaction est totale.
Début de presse à 16,5 ° potentiel ( 297 grs. se sucre au litre ) ensuite, milieu de presse, montée importante à 21° ( 378 grs. de sucre cre au litre ).
C’est donc parfait avec des jus nets, fruités, joliment vifs, aux acidités heureuses comme on les aiment chez nous.
Conséquence d’un passerillage  assez généralisé qui a atteint les raisins suite à cette fin d’été très chaud.
Par contre, très faible volume de production suite à une nouaison compliquée et un été difficile qui a permis le développement de maladies nombreuses comme le mildiou, le rot brun et l’arrivée des drosophiles en début septembre.
De plus, le passerillage et les peaux épaisses des raisins laissent peu de place au jus des raisins….
On peut donc s’attendre à une demi-récolte mais de grande qualité au vu de l’été indien qui s’installe avec une belle insistance…
Mercredi 24 a été tout aussi bénéfique.
En savoir plus

guiraudXavier Planty, Château Guiraud, 1er Grand Cru Classé en 1855, AOC Sauternes, le 22 septembre
Qui peut se plaindre ? Y aura-t-il des esprits chagrins pour remettre en cause nos vendanges ?
Tout est au top, je parle des vins secs ramassés au pic de leur maturité, dans des conditions de beau temps incroyable.
Trop chaud diront certains, tant mieux !  L’année a été assez fraîche comme cela. Il y a du fruit, de la puissance, de l’acidité, les fermentations sont franches, à leur rythme.
Parlons des Sauternes : brouillard épais hier matin, rosée abondante ce matin, 8 millimètres de pluie la semaine dernière et des nuits chaudes comme le champignon les aime.
Nous finissons la première trie aujourd’hui : trie de nettoyage effectuée dans de parfaites conditions, quelques foyers à jeter, des graines touchées par les oiseaux ou les tracteurs.
Tout est parfait pour une suite que les prévisions météo rendent excitante.
En savoir plus

Rive Droite

Ogier de GourgueClaire Vincent, Château Ogier de Gourgue – AOC Côtes de Bordeaux – Club In a Bottle – 25 septembre
L’été frais et maussade suivi d’une arrière-saison chaude et ensoleillée a permis aux raisins de gagner en maturité et ce à la veille des vendanges.
« Nous profitons au maximum des belles journées que nous offrent le mois de septembre tout en observant l’état qualitatif de nos baies pour  repousser au maximum l’échéance de la récolte des baies. Des tests de maturité effectués chaque début de semaine, nous permettent un suivi et contrôle attentif, notamment sur le degré. Mais la dégustation du raisin reste primordiale pour déclencher la date optimale et qualitative des vendanges. » explique Claire Vincent  – Membre du Club – AOC Côtes de Bordeaux.  Le cépage merlot ouvrira le bal, puis ce sera au tour du cabernet sauvignon qui demande un peu de temps au temps pour atteindre une bonne maturité. L’objectif au Château Ogier de Gourgue étant avant tout qualitatif. En raisonnement bio, cela demande de prendre parfois quelques risques pour obtenir la qualité souhaitée plus que la notion de rendement.
En savoir plus

talmont-vendanges-2014-1-wLionel Gardrat, Vignobles des Hauts de Talmont, IGP Vin de Pays Charentais, le 19 septembre
Une arrière saison inespérée !  Après un début de saison précoce la vigne s’est bien développée jusqu’à juillet, mais le mois d’août a été froid et la vigne a reperdu son avance.
Le début de ce mois septembre a été d’une beauté inespérée, le beau temps, chaud et sec a permis de contrebalancer ce mois d’août.
Il y a un beau potentiel, la partie est presque gagnée, à condition que la pluie ne continue pas de tomber…
Les premiers ramassages se feront peut être la semaine prochaine pour le merlot.
Concernant la biodynamie, l’année n’a pas été facile…
Mais avec la petite expérience acquise depuis deux ans j’ai réussi à préserver la récolte et le feuillage du mildiou qui a été très virulent fin juillet. L’esprit de la biodynamie est de s’adapter au micro-climat local, c’est ce que j’ai fait cette année à Talmont en accentuant les opérations qui assèchent, j’ai  donc beaucoup plus travaillé avec la silice.
Le potentiel est magnifique, certainement une des plus belles récoltes… Un gros travail à la vigne a été effectué (échardage, vendanges en vert…).
A suivre avec une vendange pour le vin rouge manuelle et  l’utilisation de matériel sophistiqué (égrenoire Pellenc).
En savoir plus

Photo Vignette JB Nadeau

Diaporama

L' association

Chers(es) collègues, élèves, apprentis, visiteurs de notre site, MEILLEURS VŒUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE 2019 !!!!, Bien évidement, souhaitons à chacunque la santé nous accompagne et ainsi nous donne les moyens de partager...

S'inscrire à la Newsletter