Michel Roth : une vie après le Ritz

28 août 2014
WOERLE Antoine
Retour
Michel Roth : une vie après le Ritz

lundi 25 août 2014 14:11

alt

Journal L'Hôtellerie

Réagissez

Réagissez

Partager

Partager  

Imprimer

Imprimer  

Agrandir taille de caractères  

Réduire taille de caractères


Près de 30 ans au Ritz, 2 étoiles Michelin à L'Espadon, Michel Roth a décidé de ne pas inaugurer les nouvelles cuisines du palace en 2015. D'autres aventures, d'autres challenges sont au rendez-vous.

alt

Michel Roth tourne la page.

Son départ annoncé du Ritz est une surprise tant son histoire est liée à l'hôtel mythique de la place Vendôme à Paris. En 1981, c'est en tant que premier commis que Michel Roth franchit les portes du Ritz, qu'il quittera en tant que chef de cuisine en 1999 une première fois. De retour deux ans plus tard, il repiquera pour une dizaine d'années, jusqu'au dernier service, le 31 juillet 2012, lorsque le palace ferme ses portes pour travaux. Cette période de fermeture, Michel Roth la met à profit pour découvrir d'autres horizons. Au travers de sa toute jeune société de prestations de services, Michel Roth Conseil (MRC), il devient le chef exécutif de l'Hôtel Président Wilson à Genève, en Suisse où il obtient 1 étoile au restaurant Bayview et crée le concept Umami by Michel Roth. « Au Bayview, c'est ma cuisine que l'on retrouve et c'est ma priorité. La création d'Umami m'a passionnée et le succès est là. Nous avons des contacts pour ouvrir des restaurants à Dubai, Londres ou encore Paris », confie-t-il. En parallèle, il collabore avec Servair pour la création de plats pour Air France ou avec Orpéa pour imaginer des plats qui améliorent l'ordinaire des personnes âgées. On le retrouve aussi à la télé, sur Arte, dans une série documentaire sur les repas de fête à travers le temps et dans le monde en collaboration avec Caroline Mignot. La saison 2 est en tournage : le Moyen-Age, le Noël germanique, le Maroc ou la cuisine à bord seront explorés et débattus par des spécialistes.

Président délégué du concours Un des Meilleurs Ouvriers de France et président de la Bocuse d'or Winner's Academy (il a remporté le Bocuse d'or et le titre de MOF la même année, en 1991), président France du Prix Taittinger, parrain chaque année d'une ou deux promotions de jeunes de CFA ou écoles hôtelières… Michel Roth ne cesse de promouvoir le métier au travers de sa participation à toutes les actions pour lesquelles on le sollicite et il compte bien continuer de plus belle.
« Le Ritz restera pour moi la plus belle maison du monde. Elle m'a tout donné et j'ai tout donné pour elle. C'est fantastique de travailler pour une maison mythique, mais après 40 ans de métier, j'avais envie d'une certaine liberté, celle d'être vraiment moi. La décision a été mûrie dans ma tête et dans mon coeur. Elle a été très bien comprise par le Ritz qui pourra compter sur moi s'il le souhaite dans un rôle d'ambassadeur », indique Michel Roth. Quelques pistes pour l'avenir ? Un livre, une collaboration avec un centre de formation ou encore un lieu sur Paris où l'on pourrait retrouver ses plats signature… Une page se tourne mais l'histoire continue.

Nadine Lemoine

Le conseil du jour

« Très tôt, on m'a dit « il faut goûter les plats à plusieurs stade de la réalisation, au moins avant le dressage ». Cela vaut également si on refait le même plat. Il faut goûter. Lorsque l'on vous demande, avez-vous goûter votre plat ?, c'est la critique qui peut vexer le plus mais aussi celle qui est la plus constructive. Même dans les jurys, il nous arrive de le dire aux candidats. Le client peut aussi le dire à un cuisinier. C'est un conseil pour les jeunes ». 

Diaporama

Offres d'emploi

La Madelaine-sous-Montreuill
Publié le 11 avril 2019
PARIS
Publié le 11 avril 2019

L' association

Chers(es) collègues, élèves, apprentis, visiteurs de notre site, MEILLEURS VŒUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE 2019 !!!!, Bien évidement, souhaitons à chacunque la santé nous accompagne et ainsi nous donne les moyens de partager...

S'inscrire à la Newsletter