..ACTUALITES...

18 janvier 2014
WOERLE Antoine
Retour
Le japonais Suntory devient numéro 3 mondial des spiritueux Par Ivan Letessier http://www.lefigaro.fr/societes/2014/01/13/20005-20140113ARTFIG00570-le-japonais-suntory-devient-numero3-mondial-des-spiritueux.php • o Mis à jour le 13/01/2014 à 23:26 o Publié le 13/01/2014 à 18:59 Le propriétaire d'Orangina lance une OPA à 16 milliards de dollars sur l'américain Beam. Mégafusion en vue dans les spiritueux. Le japonais Suntory va racheter l'américain Beam, propriétaire du cognac Courvoisier, de la tequila Sauza, du gin Larios, des bourbons Jim Beam et Maker's Mark, des whiskies Laphroaig, Canadian Club et Teacher's, ou encore de la vodka Pinnacle. Suntory, plus connu en France pour être propriétaire d'Orangina, d Château Beychevelle et de Château Lagrange, lancera une OPA à 16 milliards de dollars sur Beam, coté à Wall Street, offrant une prime de 25 % sur le dernier cours de Bourse. La transaction a déjà été approuvée par les conseils d'administration des deux groupes et devrait être finalisée avant la fin du premier semestre. Suntory, géant du whisky nippon (Yamazaki, Hakushu, Hibiki et Kabukin), est aussi propriétaire de petites marques d'alcool européennes: cognac Louis Royer, crème de cassis Lejay Lagoute et liqueur de chocolat Mozart. Avec ce rachat, le groupe japonais, par ailleurs présent dans la bière, le vin, les boissons sans alcool et la restauration, deviendra numéro 3 mondial des spiritueux, avec un chiffre d'affaires de 4,3 milliards de dollars dans ce secteur, sur un total de 23 milliards. Suntory est surtout présent en Asie et Beam réalise 59 % de ses ventes aux États-Unis Suntory, qui se placera derrière l'anglais Diageo et le français Pernod Ricard, mais devant l'américain Bacardi, paie au prix fort cette montée sur le podium: 20 fois l'excédent brut d'exploitation annuel de Beam. Le coût est d'autant plus élevé que les synergies semblent limitées: Suntory est surtout présent en Asie et Beam réalise 59 % de ses ventes aux États-Unis. Mais il est justifié car il permettra à Suntory d'être moins dépendant de son marché intérieur (deux tiers de ses activités), où sa croissance est bien moins forte. Pernod Ricard, acteur de tous les grands mouvements de consolidation du secteur des spiritueux depuis quinze ans avec les rachats de Seagram (2001), Allied Domecq (2005) et Absolut (2008), est resté cette fois à l'écart, même s'il a regardé le dossier. Le français ne veut pas alourdir son endettement et il continue d'accorder la priorité au segment premium. Or, si Maker's Mark figure dans cette catégorie, ce n'est pas le cas de Jim Beam et Sauza. Les vignobles de Bourgogne et les caves de Champagne au patrimoine mondial ? par Julie Touchefeu le 13 janvier 2014 http://www.toulouse7.com/2014/01/13/vignobles-bourgogne-champagne-unesco/ Les vignes de Bourgogne ici le château du clos de Vougeot Photo CC/Wikimedia Commons La France propose d’inscrire sur cette liste au titre des biens culturels, les climats du vignoble de Bourgogne et comme paysage culturel, les coteaux, maisons et caves de champagne. La Bourgogne est un site culturel unique, façonné par l’homme depuis deux mille ans et dont le modèle de viticulture de terroir rayonne aujourd’hui dans le monde entier. Son vignoble, extrêmement parcellisé, se caractérise par la diversité des sols et des expositions au soleil qui déterminent le choix des cépages et leur mode de culture, constituant autant de « climats » particuliers auxquels sont associés des noms de vins d’une très grande variété, et d’une renommée exceptionnelle. Les climats du vignoble de Bourgogne, associés aux villes de Dijon et de Beaune, seront présentés au titre des biens culturels avec leurs clos, leurs « murgers », leur bâti caractéristique. Inscrit dans une histoire façonnée par les institutions politiques et religieuses (Palais ducal de Dijon, Hospices de Beaune), ce vignoble se caractérise par un grand nombre de lieux-dits dont la délimitation est matérialisée par des murets d’une rare qualité paysagère. à lire aussi : Verdun, Metz et les plages du débarquement en Normandie au patrimoine mondial de l’UNESCO ? La Champagne, pour sa part, est un paysage culturel dont l’organisation territoriale et sociale a été fortement marquée par un système agro-industriel entièrement voué à la production et à l’élaboration d’un vin dont l’image est dans le monde entier associée à l’esprit de fête. Les coteaux, maisons et caves de champagne seront présentés au titre des biens culturels, dans la catégorie des paysages culturels. Le bien proposé à l’inscription est composé de 14 éléments : coteaux plantés de vignes, villages viticoles, quartiers industriels et ensembles souterrains. Ces éléments et leur implications sociales et culturelles répondent à des exigences d’authenticité, d’intégrité, de gestion et de complémentarité typologique et historique. Ils permettent une compréhension complète du paysage champenois. Ces deux dossiers complémentaires illustrent parfaitement la valeur universelle exceptionnelle du vignoble français, déjà représenté sur la liste du patrimoine mondial par Saint-Emilion depuis 1999. En présentant ces deux dossiers la même année, la France veut « affirmer la richesse, et la diversité d’un patrimoine culturel viticole qui fait son prestige et sa renommée au niveau international » a souligné Aurélie Filippetti ministre de la culture ce lundi. Ces dossiers seront examinés par le Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2015. http://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/salon-concours-syndicat-association/2014-01/13e-edition-du-salon-du-fromage-et-des-produits-laitiers-du-23-au-26-fevrier-2014.htm 13e édition du salon du fromage et des produits laitiers du 23 au 26 février 2014 lundi 13 janvier 2014 11:50 Du 23 au 26 février 2014 aura lieu le salon du fromage et des produits laitiers au parc des expositions de Paris porte de Versailles, pavillon 2.1. Du dynamisme il y aura entre des animations gustatives, des mises en avant des savoir-faire, une forte présence des exposants internationaux, des zooms sur les produits frais. Cette 13e édition comptera 170 exposants attendus de 11 pays différents (Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, France, Irlande, Italie, Pays-Bas, Pologne, UK, Suisse) et accueillera plus de 15 % de nouvelles entreprises, françaises et étrangères. Outre le fromage, le salon accueillera également des exposants proposant des produits accompagnant les fromages et spécialités fromagères comme le miel ou les confitures. Cette année, plus 6 000 professionnels sont attendus dont 21 % d'internationaux et provenance de 44 pays. Pas moins de 7 animations, dont 3 nouvelles, ponctueront toute la durée de cette édition 2014. De l'enrichissement de connaissance, à la formation, au conseil, en passant par le concours de la Lyre d'Or. www.salon-fromage.com http://weekend.levif.be/tendance/culinaire/video-ouvrir-une-bouteille-de-vin-sans-tire-bouchon/article-4000497877571.htm Vidéo: ouvrir une bouteille de vin sans tire-bouchon Le Vif Weekend Source: l'Epxress lundi 13 janvier 2014 à 15h53 Qui ne s'est jamais retrouvé face à ce problème, de taille: entre les mains, une bonne bouteille de vin qui ne demande qu'à être dégustée. Mais problème: le tire-bouchon a disparu. Voici en vidéo la solution à cette situation de crise, qui n'est maintenant qu'un mauvais souvenir. © DR Ouvrir une bouteille de vin sans tire-bouchon, c'est simple comme une chaussure. Le vigneron Stephen Cronk, producteur des vins Mirabeau, le démontre en vidéo. "Avant, j'essayais d'enfoncer le bouchon dans la bouteille, explique le Britannique. Puis j'ai découvert la méthode de la chaussure." Un mur et une chaussure Comment ouvrir sa bouteille avec une chaussure? C'est simple. Tout d'abord, il faut retirer le papier d'aluminium qui protège le bouchon et le col de la bouteille. Ensuite, il faut coincer le "cul" de la bouteille dans la chaussure, là où on met le talon. Si les chaussures sont à semelle en plastique, tant mieux: cela absorbera mieux les chocs. Enfin, en tenant la chaussure par le bout et la bouteille, cognez le talon contre un mur à plusieurs reprises. Petit à petit, le bouchon se délogera. Rien de magique dans ce geste, cependant, mais juste une question de physique. L'air contenu dans la bouteille, sous l'effet des chocs, pousse le bouchon. Ce petit tour de passe-passe assez connu des professionnels. Toutefois, il est nécessaire de bien choisir son mur, si on ne veut pas de problèmes avec les voisins. La démonstration de Stephen Cronk en vidéo: sur le site http://weekend.levif.be/tendance/culinaire/video-ouvrir-une-bouteille-de-vin-sans-tire-bouchon/article-4000497877571.htm http://www.ladepeche.fr/article/2014/01/13/1793458-montpellier-capitale-mondiale-vin-bio-27-29-janvier.html Montpellier, capitale mondiale du vin bio du 27 au 29 janvier Publié le 13/01/2014 à 08:03 Montpellier, capitale mondiale du vin bio du 27 au 29 janvier RelaxNews Motivés par la préservation de l'environnement, les Français sont de plus en plus nombreux à boire du vin bio, ou plutôt des nectars issus de raisins biologiques. Cette nouvelle offre tiendra salon à Montpellier, du 27 au 29 janvier, sous le nom "Millésime Bio". Le rendez-vous est professionnel, mais il est un parfait indicateur de ce que consommeront les oenophiles demain, d'autant qu'il est international et représente les vignobles des quatre coins du monde. Aujourd'hui, un Français sur trois consomme du vin bio, révélait dernièrement l'étude Ipsos/Sudvinbio. Sensibles aux questions sur l'environnement, ces consommateurs veulent faire du bien à la planète tout en préservant leur plaisir. Ils sont donc prêts à payer plus chère leur bouteille, soit 8,70 euros contre 6,90 euros pour un flacon de vin conventionnel. Ce sont des connaisseurs qui passent par la vente directe (36% des ventes) ou les magasins spécialisés bio (27% des ventes), avant de se rendre en grande distribution (19% des ventes). Sur la question, la filière française du vin a su relever le défi du Grenelle de l'environnement. Les surfaces du vignoble bio français ont presque triplé entre 2007 et 2012, pour s'établir à 64.800 hectares. Aujourd'hui, l'Europe est le principal producteur de vin bio (88% des surfaces dédiées dans le monde). Très loin suivent l'Amérique du Nord (6%) et l'Amérique du Sud (3%). Mais, le rayon du vin bio a encore de nombreuses découvertes à révéler. C'est pourquoi, le salon Millésime Bio accueillera pour la première fois des vignerons hongrois, bulgares et slovènes. Ces anciennes nations viticoles pourraient bien créer la surprise lors de ces prochaines années. Preuve que le vin bio attire les convoitises, que ce soit côté consommateurs comme côté vignerons, le rendez-vous international de Montpellier ouvrira un troisième hall d'exposition pour accueillir toutes les dégustations. Le tour du monde sera complet, depuis le Chili jusqu'à la Nouvelle-Zélande. Douze pays d'Europe, d'Amérique du Sud et d'Afrique seront représentés. Salon professionnel, c'est ici que les acheteurs rencontrent les vignerons pour faire leurs emplettes et embellir les rayons de leur commerce. Objectif : dénicher tout de suite des petites merveilles pour satisfaire demain les papilles des consommateurs.

Source(s) :

Diaporama

Offres d'emploi

La Madelaine-sous-Montreuill
Publié le 11 avril 2019
PARIS
Publié le 11 avril 2019

L' association

Chers(es) collègues, élèves, apprentis, visiteurs de notre site, MEILLEURS VŒUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE 2019 !!!!, Bien évidement, souhaitons à chacunque la santé nous accompagne et ainsi nous donne les moyens de partager...

S'inscrire à la Newsletter