Des vins américains estampillés « château » ?

20 septembre 2012
Retour

Des vins américains estampillés « château » ? http://www.rmc.fr/editorial/300634/des-vins-americains-estampilles-chateau/

La commission européenne réfléchit à la possibilité d'autoriser les vins américains à apposer la mention « château » sur leurs bouteilles. Les viticulteurs français s'en inquiètent et parlent de concurrence déloyale et de tromperie pour le consommateur.

La Rédaction avec Alexandre Mognol | RMC.fr | 17/09/2012

RMC.fr | 17/09/2012

© DR

Ce serait un coup de tonnerre pour le vin français : la Commission européenne serait sur le point d'autoriser les producteurs américains à mettre la mention "château" sur leurs bouteilles destinées à l'Europe. Une concurrence déloyale affirment les producteurs français et surtout une forme de tromperie pour le consommateur. La question doit être abordée le 25 septembre par le Comité de gestion de l'organisation commune des marchés agricoles (OCM).
Actuellement, la mention "château" désigne un vin AOC, d'Appellation d'Origine Contrôlée, issu à 100% de raisins récoltés et vinifiés exclusivement sur la propriété : un gage de qualité du vin. Mais aux Etats-Unis, les obligations ne sont pas les mêmes, les raisins peuvent notamment provenir de différents fournisseurs.

« Brader le patrimoine européen aux Américains »

Pour Laurent Gapenne, président de la Fédération des organismes de défense et de gestion AOC de Gironde, accorder l’appellation "château" aux vins américains, cela voudrait tout simplement dire « brader le patrimoine européen aux américains. En France, un "château", c'est un vin issu de raisins produits sur une exploitation délimitée, une AOC, appellation d'origine contrôlée et ça ne serait pas le cas des vins américains. Demain, on pourrait avoir sur un même linéaire de grande distribution des châteaux français avec des limites (de production), et des châteaux américains sans limites avec des raisins qui viennent de partout ».

« Le consommateur ne s’y retrouverait plus »

Même inquiétude du côté du Château Pichon-Longueville Comtesse de Lalande, un des fleurons de l'appellation bordelaise. Pour Sylvie Cazes, sa directrice, « ça serait une véritable catastrophe. Nous avons une spécificité de ce mot "château", c'est à dire un vin qui est produit à l'intérieur d'une propriété, avec des limites, avec un terroir. C’est vraiment quelque chose de spécifique. Si aux Etats-Unis on pouvait avoir cette notion de "château" le consommateur ne s'y retrouverait plus, puisque dans ces pays-là on peut assembler des vins. Donc ils pourraient s’appeler "château" comme n'importe quelle autre marque. Nous perdrions toute notre spécificité, le consommateur ne s'y retrouverait plus, ça n'aurait plus la valeur que cela a aujourd'hui. Et puis à partir du moment où il y a confusion, le prix vont baisser ». Si le consommateur pourrait y perdre ses repères, une éventuelle baisse des prix des vins bordelais pourrait toutefois lui être favorable.

Source(s) :

Diaporama

L' association

Chers(es) collègues, élèves, apprentis, visiteurs de notre site, MEILLEURS VŒUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE 2019 !!!!, Bien évidement, souhaitons à chacunque la santé nous accompagne et ainsi nous donne les moyens de partager...

S'inscrire à la Newsletter