ACTUALITES

17 avril 2012
Retour
LOIRE AUX TRÉSORS Un jeu-concours dans le vignoble
14/04/2012 05:24

LOIRE AUX TRÉSORS
Un jeu-concours
dans le vignoble
La Loire aux trésors : c'est le nom du jeu-concours inédit que le comité des vins InterLoire s'apprête à lancer sur Internet. Pendant trois jours, du 1er au 3 juin, trois duos de candidats seront entraînés dans une chasse aux trésors haletante dans les vignobles du Val de Loire. Cette aventure mettra à l'épreuve leurs connaissances du patrimoine ligérien, des terroirs et des appellations régionales. Trois étapes sont prévues en Touraine, en Anjou et dans le pays nantais. Les cinq épisodes du jeu seront ensuite diffusés sous forme de reportages vidéos sur le site www.laloireauxtrésors.com à compter du 14 juin.
Pour l'heure, le comité des vins du Val de Loire recrute les candidats. Une bande-annonce y fait la promotion du jeu depuis hier. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 4 mai. La sélection finale fera l'objet d'un casting les 12 et 13 mai. Les deux gagnants se partageront un chèque de 5.000 €. Avis aux amateurs !
Pour en savoir plus : www.laloireauxtresors.com

140 millions d'euros de travaux pour l'Hôtel Ritz
lundi 16 avril 2012 09:59  Journal de l'Hôtellerie

D'après le site internet du journal Les Echos, les travaux qui seront réalisés au sein de l'hôtel du Ritz, à Paris (Ier) ont été confiés à Bouygues Construction.
Le palace emblématique de la place Vendôme qui fermera en juillet prochain, pour ne rouvrir qu'au cours de l'été 2014, procédera à la refonte complète de sa décoration, avec création d'un restaurant d'été sous verrière mobile.
Le montant des travaux a été estimé à 140 M€, et mobilisera jusqu'à 600 personnes, toujours selon le quotidien économique. Dans la foulée, après la fermeture du Ritz, on attend maintenant les décisions de l'hôtel de Crillon, autre établissement emblématique de la Ville lumière, situé cette fois place de la Concorde et qui devrait faire une annonce officielle dans les prochaines semaines.
16/04 | 21:55 | mis à jour à 22:12 | Marie-Josée Cougard
Château-Latour quitte le système de vente en primeur des bordeaux
Château-Latour, détenu par François Pinault, fondateur du groupe PPR, a décidé de quitter le système unique à Bordeaux de vente en primeur.
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/grande-consommation/actu/0202014489252-chateau-latour-quitte-le-systeme-de-vente-en-primeur-des-bordeaux-313089.php?xtor=AL-4003-[Choix_de_la_redaction]-[Ch%C3%A2teau-Latour%20quitte%20le%20syst%C3%A8me%20de%C2%A0vente%20en%20primeur%20des%20bordeaux]

AFP
Château-Latour, un des cinq premiers grands crus classés 1855 du Médoc, détenu par le milliardaire François Pinault, fondateur du groupe PPR, a décidé de quitter le système unique à Bordeaux de vente en primeur. « A partir du millésime 2012, nos vins seront mis en marché au moment où nous estimerons qu'ils sont prêts à boire, et non plus comme ces dernières années en primeur », indique le directeur de Château-Latour, Frédéric Engerer, dans une lettre envoyée vendredi aux courtiers et négociants bordelais.
Instauré dans les années 1970 pour aider les propriétés à vendre leur vin, le système des primeurs permet au négoce d'acheter et de payer aux propriétés le vin près de deux ans avant leur mise sur le marché. Pour les propriétaires, c'est le moyen de financer les récoltes suivantes.
Mais depuis les envolées des prix dues à la spéculation, entre la vente en primeur et le prix du marché, Château-Latour voit une substantifique marge lui échapper. Ainsi un Château-Latour 2008 en primeur s'est vendu 150 euros la bouteille alors que celle-ci se négocie aujourd'hui près de 800 euros auprès du consommateur.
Pour les dirigeants de Château-Latour, il s'agit d'abord de « répondre à la demande des amateurs pour des vins prêts à boire » et « de proposer ces millésimes sur une durée plus longue ». Dans sa lettre, citée par l'AFP, le directeur du château, Frédéric Engerer, regrette qu'actuellement ses vins « soient malheureusement bus trop jeunes ».
La décision de Château-Latour est « prise avec beaucoup de scepticisme », selon certains courtiers bordelais spécialisés dans les grands crus. « Le risque est que le marché se détourne de ce vin-là et se tourne vers d'autres premiers grands crus. » D'autres craignent que le geste de Latour n'en déclenche d'autres. « Or seuls ceux qui ont une notoriété suffisante pourraient se le permettre », commente un courtier. François Pinault possède également Lafite-Rothschild, Margaux, Mouton-Rothschild, Haut-Brion, et la maison de vente aux enchères Christie's.
MARIE-JOSÉE COUGARD

Diaporama

L' association

Chers(es) collègues, élèves, apprentis, visiteurs de notre site, MEILLEURS VŒUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE 2019 !!!!, Bien évidement, souhaitons à chacunque la santé nous accompagne et ainsi nous donne les moyens de partager...

S'inscrire à la Newsletter