Les Chinois vont-ils nationaliser notre marselan ?

chine-marselan
01 février 2019
2019
chine
REVERSADE Pascal
Retour

En moins de vingt ans, le cépage français a séduit les plus grands domaines par ses capacités d’adaptation à des climats difficiles tout en permettant de produire des vins de qualité. Les Chinois le clonent à tour de bras !

Lorsque les chercheurs de l’Inra et de SupAgro Montpellier ont créé le marselan, en 1961, ils ne pensaient certainement pas que ce cépage, issu d’un croisement entre le cabernet-sauvignon et le grenache noir, serait en passe de devenir la star des vignobles chinois un demi-siècle plus tard. Il faut dire que ses capacités d’adaptation à des climats chauds et secs et surtout à des terres moyennement fertiles sont des atouts majeurs dans des régions de l’Empire du Milieu pas forcément propices à la culture de la vigne.

photo : Les pépiniéristes chinois clonent désormais à tour de bras les premiers plants de marselan achetés en France.

Introduit pour la première fois en Chine en 2001 sur un domaine de la région de Yantai, dans le Shandong, le marselan occupe aujourd’hui quelque 280 hectares, essentiellement dans le Xinjiang, le Gansu, le Ningxia et Huailai de Hebei. "Le marselan est sorti de Yantai, la Nappa chinoise, on le rencontre dans plusieurs autres régions. Tout le monde en plante à titre d’essai", confirme Jean-Louis Escudier, chargé de mission à l’Inra de Pech Rouge, qui revient d’un voyage d’étude du vignoble en Chine...

Diaporama

L' association

Chers(es) collègues, élèves, apprentis, visiteurs de notre site, MEILLEURS VŒUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE 2019 !!!!, Bien évidement, souhaitons à chacunque la santé nous accompagne et ainsi nous donne les moyens de partager...

S'inscrire à la Newsletter