Quel alcool choisir pour ne pas grossir?

verre-de-cidre-4780079
07 août 2018
REVERSADE Pascal
Retour

Quel alcool choisir pour ne pas grossir?

 Par Lucie De La Héronnière, publié le 31/05/2018 à 16:30 , mis à jour à 16:31
Vin, bière, cocktail... Quelle boisson est la moins riche en calories?

Vin, bière, cocktail... Quelle boisson est la moins riche en calories?

 Getty Images/Cultura Exclusive

Boire un verre en famille ou entre amis est un bon moment. Si l'on souhaite faire attention, mieux vaut choisir son alcool.

Que ce soit à l'apéro, lors d'un repas festif ou pour une soirée entre amis, il n'est pas rare de boire un verre d'alcool. Or, lorsque l'on fait attention à sa ligne ou qu'on suit un régime, une question se pose : quel alcool est le moins calorique ? On peut commencer par rappeler que deux verres d'alcool pour les femmes et trois verres pour les hommes constituent la limite quotidienne à ne pas dépasser, selon les recommandations de l'OMS (Organisation mondiale de la Santé).  

Outre les nombreux risques pour la santé générale liés à une consommation excessive, l'alcool, très calorique, peut avoir des conséquences nutritionnelles importantes et contribuer à la prise de poids. "L'alcool, c'est de l'éthanol, un nutriment qui a une valeur énergétique : 7 kcal par gramme. Il faut ajouter à cela le sucre souvent présent dans les boissons alcoolisées", explique Florence Foucaut, diététicienne à Paris. L'éthanol n'est pas un nutriment indispensable au fonctionnement de l'organisme, mais si vous souhaitez boire un verre -avec modération !- sans craindre les kilocalories, suivez ses conseils. 

Vin blanc, vin rouge, lequel est le moins calorique ?

"Le vin rouge et le vin blanc ont presque les mêmes teneurs énergétiques : 105 kcal pour un verre de rouge (15 cl), et 110 kcal pour un verre de blanc. La différence est donc négligeable. Cependant, un vin liquoreux peut monter jusqu'à 160 kcal", souligne Florence Foucaut. N'abusez pas des liqueurs -comme la crème de cassis du kir, bien sucrée- qui augmentent l'apport énergétique du simple verre de vin.  

Cela dit, une quantité raisonnable de vin rouge peut être bénéfique. En effet, "le vin rouge contient du resvératrol, qui a un effet protecteur contre les maladies cardio-vasculaires".  

À titre de comparaison un verre de vin rouge de 15 cl, soit 110 kcal équivaut en terme de teneur énergétique à 23 cl de jus de pomme, 20 cl de pur jus de fruits sans sucre ajouté, 360 g de pastèque ou 100 g de fromage blanc à 40 % de matière grasse. 

Quelle bière choisir ?

"La bière est un faux ami. Une pinte peut contenir jusqu'à 178 kcal et 10 grammes de sucre", met en garde Florence Foucaut. Mais "la bière blanche est moins alcoolisée et donc moins calorique".  

Il faut tout de même éviter d'enchaîner demi sur demi... "La bière contient pas mal de sucre, qui se transforme en graisse stockée. Et comme c'est une boisson peu alcoolisée, on peut avoir une consommation importante sans s'en rendre compte", affirme la diététicienne.  

Quel alcool est le moins calorique ?

Le cidre, à l'instar du vin, connaît plusieurs qualités.

Le cidre, à l'instar du vin, connaît plusieurs qualités.

Getty Images/iStockphoto

L'alcool le plus léger, c'est le cidre brut. Comme l'explique Florence Foucaut, "le cidre brut est peu calorique : 30 kcal pour 10 cl". Le champagne l'est un peu plus, car il affiche 80 kcal pour une coupe de 10 cl.  

Quel alcool fort choisir ?

Les alcools forts sont tous globalement très caloriques, car leur teneur en alcool est élevée. 3 cl de whisky, c'est 75 kcal. "Si vous ajoutez du Coca, c'est pire. Dans ce cas, il vaut mieux le choisir light", prévient Florence Foucaut. La vodka et le rhum affichent quasiment la même addition calorique.  

Éléments de comparaison pour un verre de 4 cl : gin (40 %) 90 kcal, tequila (80 %) 92 kcal, calvados 100 kcal, cognac 192 kcal, Martini blanc 58 kcal, rhum 97 kcal, Ricard 130 kcal, vodka (40 %) 56 kcal. 

Qu'est-ce qu'une unité d'alcool ?

L'alcool, c'est de l'éthanol et du sucre. Quand on parle d'unité d'alcool, il s'agit en fait de mesurer la quantité d'alcool pur contenu dans une boisson. 1 unité = 10g d'alcool pur. Les recommandations sont de deux unités maximum par jour pour une femme, pas plus de trois pour un homme.  

En France, les verres servis dans les bars ou restaurants correspondent en général tous à une ou 1,5 unité. Par exemple, l'Inpes (Institut national de prévention et d'éducation pour la Santé) rappelle que tous ces verres équivalent chacun à une unité : un ballon de vin (10 cl), une coupe de champagne (10 cl), un demi de bière (25 cl), un verre de whisky (3 cl), un verre de pastis pur (3 cl).  

Si vous souhaitez vous lancer dans des calculs compliqués, il existe une équation pour connaître le nombre d'unités d'alcool dans une boisson : [volume (en cl) x degré d'alcool] x 8 / 1000. Exemple avec un demi de bière à 5° : (25 x 5) x 8 / 1000 = 1 unité.  

Les calories sont-elles indiquées sur les bouteilles ?

Pour l'instant, non. Des chercheurs de la Royal Society for Public Health (RSPH) recommandent à l'Union européenne d'imposer un affichage des calories sur toutes les boissons alcoolisées, comme c'est déjà le cas sur les aliments et les autres boissons. En attendant, on ne peut que se contenter de la teneur en alcool et garder en tête certaines équivalences caloriques. 

Comment choisir ou préparer un cocktail peu calorique ?

"Pour les cocktails, faites en sorte d'ajouter le moins de sucre possible. Par exemple, évitez les sirops, les nectars, et préférez des jus d'agrumes", conseille la diététicienne. Un jus de fruits ou de légumes fait maison sera toujours plus conseillé qu'un soda pour accompagner un alcool fort, déjà très calorique.  

Né à Cuba dans les années 1910, le mojito a été rendu populaire grâce à l'écrivain américain Ernest Hemingway, qui en était un grand consommateur.

Né à Cuba dans les années 1910, le mojito a été rendu populaire grâce à l'écrivain américain Ernest Hemingway, qui en était un grand consommateur.

Getty Images/Ivan Mateev/Istock

En pratique, quid des recettes ? "Un cocktail avec une base de champagne et du jus d'orange est très peu calorique. Idem pour du vin blanc sec pétillant avec d'autres jus de fruits", souligne Florence Foucaut. Ou alors, "autre cocktail pas trop calorique, le Bloody Mary, avec de la vodka, du jus de tomate et du citron : 123 kcal". On peut aussi concocter un mojito avec de l'eau gazeuse, au lieu de la limonade, bien plus sucrée. Mais d'autres cocktails sont souvent trop sucrés: "Un verre de planteur, c'est 170 kcal, une piña colada monte à 174 kcal à cause de la crème de coco." 

Bien penser à boire de l'eau

Entre chaque verre d'alcool, pour enchaîner moins vite, buvez de l'eau. "Boire de l'eau permet d'éliminer. On boit moins d'alcool et on a moins envie de reprendre un cocktail", explique la diététicienne. Et de préciser que "l'alcool entraîne une hypoglycémie, et donc des sensations de fringales. Il vaut donc mieux manger avant de boire de l'alcool." Par exemple, une viande maigre avec une bonne dose de légumes fera l'affaire et vous évitera de vous jeter sur des sucreries en rentrant. 


BESOINS & NUTRITION

ALCOOL, COMMENT ÉVALUER SA CONSOMMATION ?



L’été est là, les apéros se multiplient. Les vacances arrivent avec leurs occasions festives. La convivialité c’est bon pour le moral mais attention à la dérive ! Les petits verres se cumulent vite. Que faut-il garder en tête ? 




L’unité d’alcool

Une unité d’alcool représente 10g d’alcool pur, quelle que soit la boisson, pour un verre servi au bar ou au restaurant. A la maison, chez les amis, les doses peuvent être beaucoup plus généreuses ! Pour se faire une idée, sachez que une unité d’alcool correspond à :

Un demi de bière ou une bolée de cidre
Un verre de rosé, de sangria, une coupe de champagne (10cl)
Un apéritif (6 cl de porto, vermouth par ex.) à 20 degrés
Une dose (3cl) de whisky, de gin à 40 degrés
Une dose (2cl) de pastis ou de cognac, vodka à 45 degrés

L’eau, la glace pilée, le soda ou le jus de fruit que l’on ajoute ne changent pas la dose d’alcool.

Ex. Le mojito, c’est une dose de rhum
Un Bellini, une dose de champagne
Une vodka orange, une dose de vodka

Si le diluant est aussi alcoolisé, les unités s’additionnent

Un Spritz, une dose de prosecco (vin pétillant) et une dose d’apéritif
Un Manhattan, deux doses de whisky et une dose d’apéritif
Une margarita, deux doses d’alcool fort

Des repères par bouteille

Amusez-vous à compter un lendemain de fête :
Une bouteille de vin =7 unités
Une canette de bière à 5° = 1,5 unités ; Attention, la même canette à 10° = 4 unités
Une bouteille de whisky ou de digestif à 40° = 22 unités
Une bouteille de pastis à 45° = 25 unités

Que dit L’Organisation Mondiale de la Santé ?

pour les femmes, un maximum de 2 unités par jour
pour les hommes, un maximum de 3 unités par jour
Pas plus de 4 unités en une seule occasion
Au moins un jour par semaine sans alcool

Cas particuliers

0 alcool pour les enfants, même au mariage de la cousine !
Pour les femmes 0 alcool durant la grossesse et l’allaitement
Si vous êtes malade, sous traitement abstenez-vous

Alors, si vous avez forcé sur le rosé, pensez aux mocktails, au thé glacé, aux smoothies et autres jus, c’est toujours du sucre, mais sans alcool. Si c’est difficile, pensez à vous faire aider.

Sylvie RoySylvie Roy

Article du 29 juillet 2018

Source(s) :

Diaporama

L' association

Chers(es) collègues, élèves, apprentis, visiteurs de notre site, MEILLEURS VŒUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE 2019 !!!!, Bien évidement, souhaitons à chacunque la santé nous accompagne et ainsi nous donne les moyens de partager...

S'inscrire à la Newsletter