NOUVELLES

cuisine-vin
11 mars 2018
WOERLE Antoine
Retour

Bourgogne

Le projet d'aire des premiers crus Pouilly-Fuissé mis à la consultation du public

Vendredi 09 mars 2018 par Juliette Cassagnes         https://www.vitisphere.com/actualite-87118-Le-projet-daire-des-premiers-crus-Pouilly-Fuisse-mis-a-la-consultation-du-public.htm#sd_id=&sd_source

S'il n'y a pas de changement, 22 premiers crus devraient voir le jour d'ici 2019 dans le vignoble de Pouilly-Fuissé

S'il n'y a pas de changement, 22 premiers crus devraient voir le jour d'ici 2019 dans le vignoble de Pouilly-Fuissé - crédit photo : J Cassagnes

La demande de reconnaissance des 22 climats de l'appellation Pouilly-Fuissé en premiers crus progresse. La phase d'enquête publique est actuellement en cours et se terminera le 1er avril 2018.
La procédure de demande d'accession du statut de « village » à « premier cru » d'une partie du vignoble de l'appellation Pouilly-Fuissé (71) suit son cours. Après l'accord favorable du Comité national INAO en novembre 2017, le dossier est depuis entré dans la phase de consultation publique. Elle se déroule depuis le 1er février 2018 et se terminera le premier avril 2018.

Cette étape de la procédure vise à recenser d'éventuelles contestations de la part de propriétaires ou exploitants quant à la délimitation du projet d'aire envisagée. Celle-ci concerne quatre communes de Saône-et-Loire (Chaintré, Fuissé, Solutré-Pouilly, Vergisson) et 22 climats potentiels, pour une surface d'environ 182 ha, soit environ 23 % de l'appellation. Les plans cadastraux matérialisant le projet d’aire de chaque premier cru sont consultables en mairie des communes concernées.

Des premiers crus en Pouilly-Fuissé pour 2019?

En cas de réclamation suite à cette consultation, un comité d'experts de l'Inao sera alors dépêché sur place, courant avril-mai 2018. Un second vote, mais définitif, en Comité national INAO du projet d'aire parcellaire et du nouveau cahier des charges aura ensuite lieu, espéré pour la fin d'été ou à l'automne 2018. S'en suivra la PNO (procédure d'opposition) d'une durée de deux mois.

« Si tout est validé, il n'est donc pas impossible que nous ayons le droit de produire nos premiers crus en 2019 », commente Audrey Braccini, président du comité de pilotage 1ers crus de l'ODG. Pour rappel, le dépôt de dossier initial date de mars 2010.

Une démarche similaire a également été entreprise par les ODG des appellations voisines Pouilly-Vinzelles, Pouilly-Loché et Saint-Véran, mais elles restent nettement moins avancées.

———————————————————————————————

Allemagne

Une ex-reine des vins au ministère de l’Agriculture

Mercredi 07 mars 2018 par Christophe Reibel.  https://www.vitisphere.com/actualite-87119-Une-ex-reine-des-vins-au-ministere-de-lAgriculture.htm#sd_id=&sd_source=

Pour Julia Klöckner, « la politique ne saurait se faire sans éthique ».

Pour Julia Klöckner, « la politique ne saurait se faire sans éthique ». - crédit photo : wikimedia commons

Le nouveau gouvernement allemand est annoncé pour le 19 mars prochain. L’ex-reine des vins d’Allemagne, Julia Klöckner, 46 ans, est partie pour en être la nouvelle ministre de l’Agriculture.
Le feu vert donné le 2 mars par les militants socialistes du SPD à l’accord de coalition passé entre leur  parti et les conservateurs de la CDU et de la CSU offre le poste de ministre de l’Agriculture à Julia Klöckner, désignée par Angela Merkel pour l’occuper. La profession viticole allemande a toutes les chances de trouver une oreille attentive chez cette fille de… viticulteur ! Le domaine viticole familial d’environ 25 ha dont est originaire Julia Klöckner à Guldental, près de Mayence, est dirigé depuis 1999 par son frère Stephan et son épouse Simone. Il revendique une histoire de plus de 400 ans avec des débuts dans la bouteille dans les années 60. Sa gamme complète d’une cinquantaine de vins comporte des rouges, des blancs, des rosés et des effervescents.

Reine des vins et journaliste viticole

Julia Klöckner est élue reine des vins de Rhénanie-Palatinat en 1994 et obtient le titre de reine des vins d’Allemagne en 1995. Elle poursuit sa carrière comme journaliste aux revues « Weinwelt » (le monde du vin) et rédactrice en chef de Sommelier Magazine. Elle opte définitivement pour la politique en 2002 en obtenant son premier mandat de député. Parmi les dossiers chauds qui attendent la nouvelle ministre figure celui des produits phytosanitaires. Julia Klöckner a déjà annoncé qu’elle souhaitait en réduire l’usage grâce aux outils de précision et aux avancées d’une recherche qu’elle veut intensifier afin de proposer de nouvelles alternatives de lutte. La compétitivité de l’agriculture est une autre de ses priorités.

———————————————————————————————

Sauternes et Barsac

Création d’un club aux « parfums de femmes »

Jeudi 08 mars 2018 par Alexandre Abellan      https://www.vitisphere.com/actualite-87128-Creation-dun-club-aux-parfums-de-femmes-.htm#sd_id=&sd_source=

' alt="Les dix femmes sont « productrices, gestionnaires, commerciales, chargées des relations publiques ou de l’œnotourisme » détaille un communiqué." class=w100 title="Les dix femmes sont « productrices, gestionnaires, commerciales, chargées des relations publiques ou de l’œnotourisme » détaille un communiqué." itemprop=image border=0>

Les dix femmes sont « productrices, gestionnaires, commerciales, chargées des relations publiques ou de l’œnotourisme » détaille un communiqué. - crédit photo : Eagle Photography

En quelques mois, dix opératrices des liquoreux bordelais ont décidé de se réunir pour monter une plateforme de promotion axée sur une consommation féminine, quotidienne et l’œnotouristique.
Lancée fin 2017, l’idée d’une association de femmes vigneronnes de Sauternes et Barsac vient de se concrétiser avec la naissance du club « parfums de femmes ». Réunissant huit domaines, les dix entrepreneuses* se retrouvent autour de l’idée de sortir la consommation de liquoreux des clichés. « Nous nous sommes rendues compte que nous sommes quelques unes à partager la même philosophie de production et de présentation de nos vins. Et qu'il était intéressant de partir de ce point commun pour lancer une dynamique moins formelle » explique Marie-Pierre Lacoste, la propriétaire du château La Clotte-Cazalis (AOC Sauternes), qui compte parmi les initiatrices de ce groupe (qui n'a pas de structure ou de hiérarchie associative).

« Malgré les spécificités de nos terroirs, nous produisons des vins accessibles pour une consommation en toute occasion : appéritif, plats... » ajoute la vigneronne, soulignant que le nom du club allie la richesse aromatique des liquoreux et la finesse de leur travail de haute couture.

Think tank

Devant encore finaliser leur plan d’action, l’association « parfums de femmes » compte travailler collectivement sur l’œnotourisme. Une dégustation de leurs vins est évoquée pour l’été, ainsi que des ateliers lors de leurs prochaines vendanges. Tenant du groupe de travail, le club est ouvert aux candidates.

* : Les dix premières membres du club sont Aline Baly (du château Coutet, premier Grand Cru Classé en 1855), Florence Bernard (du château Gravas), Anne-Laure et Pauline Dufour (du château Simon), Émilie Garnaud Bon (du château des Rochers), Marie-Pierre Lacoste (du château La Clotte-Cazalis), Laure de Lambert Compeyrot (château Sigalas Rabaud, premier Grand Cru Classé en 1855), Bérénice Lurton (du château Climens, premier Grand Cru Classé en 1855), Élisabeth et Slanie de Pontac (château de Myrat, deuxième Grand Cru Classé en 1855).

———————————————————————————————

33 variedades de uva suponen el 50% del viñedo mundial

Jueves 08 de Marzo de 2018.     https://www.vinetur.com/2018030846444/33-variedades-de-uva-suponen-el-50-del-vinedo-mundial.htm

Existen unas 10.000 variedades de uva conocidas en el mundo, de las cuales, 13 suponen más de un tercio de la superficie total de viñedo y 33 variedades, suponen el 50% del total



La Organización Internacional de la Viña y el Vino acaba de publicar su “FOCUS OIV 2017” que en esta ocasión se ha centrado en las variedades mundiales de uva. Ya adelantó algunos datos de este informe en el balance global del sector vitivinícola 2017

El informe realizado por la OIV trata sobre el reparto de las variedades de uva en el mundo, así como sobre su evolución. Incluye todas las variedades de uva, cualquiera que sea su uso final: uva de mesa, de vinificación o uva pasa y cubre el 75% de la superficie de viñedo mundial. Analiza los datos de 44 países desde el año 2000, con especial atención a aquellos que tienen una superficie superior a 65.000 hectáreas.

Según la OIV, existen unas 10.000 variedades de uva en el mundo, pero el 50% del total corresponde a 33 variedades. La variedad más plantada es la Kyoho (365.000 ha), aunque es de uva de mesa. La más plantada dedicada a vinificación es la Cabernet Sauvignon con 340.000 ha, seguida de la Sultanina (300.000 ha), Merlot (266.000 ha), Tempranillo (231.000 ha) y Airen (218.000 ha).

En cuanto a España, según el informe de la OIV, las dos principales variedades, Airén y Tempranillo, suponen casi la mitad de la superficie vitivinícola nacional (el 43,2% del total). Desde el año 2000, la superficie de viñedo destinada a Tempranillo ha aumentado un 41,5%, aunque la superficie total de viñedo haya disminuido en torno al 15% en el mismo periodo.

MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE L'ALIMENTATION

       99 Avis relatif à l'ouverture d'une procédure nationale d'opposition pour la demande de modification du cahier des charges relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Pineau des Charentes »
       https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000036693015&dateTexte=&categorieLien=id

_______________________________________________________________

Vins fins

Eduardo Chadwick, ambassadeur des vins chiliens et homme de l’année Decanter

Vendredi 09 mars 2018 par Alexandre Abellan.  https://www.vitisphere.com/actualite-87125-Eduardo-Chadwick-ambassadeur-des-vins-chiliens-et-homme-de-lannee-Decanter.htm

« J’étais récemment en Chine, et personne n’y avait visité le Chili. Nous en sommes toujours au commencement » confie Eduardo Chadwick à la revue Decanter. Viña Errazuriz« J’étais récemment en Chine, et personne n’y avait visité le Chili. Nous en sommes toujours au commencement » confie Eduardo Chadwick à la revue Decanter. Viña Errazuriz - crédit photo : Viña Errazuriz

Produisant les vins les plus chers du Chili à Viña Errazuriz, le « man of the year 2018 » selon Decanter porte haut le positionnement premium du vignoble sud-américain dans le monde.
« Sa vision pionnière et sa détermination brute l’ont aidé à propulser les vins fins chiliens sur la scène internationale » résume la revue anglaise Decanter, qui vient de nommer Eduardo Chadwick Claro homme de l’année 2018. Dirigeant Viña Errazuriz depuis 1983 (et la reprise familiale du domaine, fondé en 1870 par un de ses ancêtres), l’ingénieur est la tête d’affiche des vins chiliens

Dans les années 2000, il est connu pour avoir organisé une trentaine de dégustations à l’aveugle dans le monde afin de démontrer la qualité de ses vins de cabernet face aux plus grandes étiquettes de Bordeaux et d’Italie. En 2004, son premier évènement à Berlin (présidé par Steven Spurrier, l’organisateur du jugement de Paris en 1976) a plébiscité ses vins, ce qui ne s’est pas démenti par la suite. « Nous ne nous attendions pas à ces résultats, ni à leur répétition. La dégustation de Berlin est née d’une frustration : le Chili ne recevait pas toute l’attention critique qu’il méritait. Il était question de justice » explique Eduardo Chadwick à Decanter.

Mentor

Cette volonté de faire reconnaître à leur valeur les terroirs chiliens a été portée par la rencontre, en 1991, d’Eduardo Chadwick avec le célèbre producteur californien Robert Mondavi*. Quatre ans plus tard, les deux hommes lançaient une joint-venture, la marque Seña. Fer de lance des vins chiliens premiums, la cuvée a placé les vins chiliens parmi les vins les plus côtés. Cette cuvée bénéficiant d’une commercialisation par la place de Bordeaux. Après la disparition de Robert Mondavi en 2004, la joint-venture est devenue la propriété de Viña Errazuriz.

Faisant de Robert Mondavi son mentor pour la reconnaissance des vins chiliens, Eduardo Chadwick conclut que son prix d’homme de l’année est « moins une récompense personnelle qu’un titre pour le Chili. C’est la reconnaissance de notre entrée dans le royaume des vins fins. » Eduardo Chadwick se plaçant ainsi dans les traces du précédent récipiendaire sud-américain du titre Decanter : l’argentin Nicolás Catena, en 2009.

* : Robert Mondavi a d’ailleurs reçu le prix Decanter en 1989.

_______________________________________________________________

Cépages interdits

Un film plaidoyer pour un patrimoine à ne plus oublier, et à mobiliser

Dimanche 11 mars 2018 par Alexandre Abellan

Soutenant le film, l’Association des Fruits Oubliés milite pour professionnalisation de la production de vins de cépages interdits (actuellement tolérée à titre amateur).

Soutenant le film, l’Association des Fruits Oubliés milite pour professionnalisation de la production de vins de cépages interdits (actuellement tolérée à titre amateur). - crédit photo : Lumière du Jour

Bannis du vignoble français, les six hybrides américains n’ont pas dit leur dernier mot. En cours de finalisation, un documentaire languedocien part à la découverte des vignerons amateurs les sauvegardant, et militant pour leur déploiement.
« Je connais le Clinton depuis que je suis tout petit… J’ai toujours vu mon père dire à ces amis qu’il invitait : "attention, ce soir c’est vin interdit !" Il m’a fait récemment rencontrer le vigneron amateur Gilbert Bischery, qui a fait naître l’idée simple de montrer l’histoire de ce cépage dans les Cévennes » explique le réalisateur Stéphan Balay.

Mais dès les premiers entretiens de son film, il a rapidement perçu qu’il y avait un sujet dépassant de loin le folklore cévenol. Avec la maison de production Lumière du Jour, il a élargi l’angle de son documentaire, devenu Vitis Prohibitus : l’incroyable histoire des cépages interdits.

"Pas de nostalgie"

Une virée dans les vignobles amateurs, où des viticulteurs un brin rebelles maintiennent en production des ceps de Clinton, Concord, Herbemont, Isabelle, Jacquez, Noah et Othello. Les six Hybrides Producteurs Directs interdits depuis les années 1930 dans le vignoble français. « Ce n’est pas juste de la nostalgie du vin de grand-père, il y a une philosophie derrière pour travailler proprement la terre. C’est très bien de chercher de nouveaux cépages résistants aux maladies, mais il y a déjà des solutions qui existent » résume Stéphan Balay.

Le réalisateur précisant que les vins obtenus ne rendent pas fous et sont loin d’être mauvais. Même s’il reconnaît qu’« au départ, le Clinton je ne l’aimais pas. Je m’attendais à des Côtes-du-Rhône, mais quand j’ai compris que cela n’avait rien à voir, j’ai l’ai abordé autrement et c’est devenu intéressant. D’autres goûts sont possibles » explique Stéphan Balay.

Financement participatif

Ayant débuté lors des vendanges 2016 dans le Midi, le tournage du film s’est depuis aventuré en Autriche, en Italie et en Roumanie. Pour financer un reportage aux États-Unis, le berceau de ces six cépages, la maison de production a lancé une opération de crowdfunding (en cours jusqu’à fin mars). Prévoyant de monter son documentaire en avril, Stéphan Balay se donne pour objectif de sortir son film et réaliser de premières projections cet automne.

   Regarder le film de 6 minutes sur youtube : 

https://www.youtube.com/watch?time_continue=155&v=yl09dnTTwA8

_______________________________________________________________

09/03/2018.  https://www.julienbinz.com/Martine-Becker-est-le-nouveau-Grand-Maitre-2018-de-la-confrerie-Saint-Etienne_a8694.html

Martine Becker est le nouveau Grand Maitre 2018 de la confrérie Saint-Etienne

Le 8 mars 2018, journée internationale de la femme, Martine Becker a été officiellement présentée lors d’une conférence de presse qui s’est organisée dans la salle capitulaire du Château de Kientzheim (68), marquant la passation des fonctions entre le Grand Maitre sortant Pascal Schultz, qui a présenté son bilan et le programme des activités porté par le nouveau duo Martine Becker et le Major Ignace Kuehn, qui succède, quant à lui, à Christian Beyer.
La passation officielle aura lieu le 23 mars 2018 au cours d'un chapitre au château de la confrérie Saint-Etienne

Martine Becker est le nouveau Grand Maitre 2018 de la confrérie Saint-Etienne ©SandrineKauffer

Martine Becker est le nouveau Grand Maitre 2018 de la confrérie Saint-Etienne ©SandrineKauffer

"Femme, femme femmes", le millésime 2018 sera celui de la femme au château de la Confrérie Saint-Etienne, marqué par la personnalité enjouée, souriante et dynamique de Martine Becker, qui « monte sur le trône » de manière historique, puisque c’est la seconde femme à devenir Grand Maitre, dans l’histoire de la plus ancienne confrérie vinique de France (16ème siècle) à accéder à cette fonction prestigieuse.

«C’est une joie immense, un honneur et une grande fierté, bien sur mais surtout une responsabilité », admet-elle. «Cela fait deux ans que je m'y prépare, je mesure pleinement la teneur de mon engagement. Il se dit qu’on dort au château», plaisante-t-elle, avant de dérouler sa programmation de l’année, faisant la part belle à la féminité.

Martine Becker, Jean-Paul Goulby et Pascal Schultz dans la salle capitulaire du château ©sandrine Kauffer

Martine Becker, Jean-Paul Goulby et Pascal Schultz dans la salle capitulaire du château ©sandrine Kauffer

L’année 2018 va se féminiser au château. «Nous avons remarqué que les femmes sont de plus en plus nombreuses à s’inscrire aux événements, passer les grades et s’intéresser aux vins d’Alsace », souligne Pascal Schultz. «Et nous nous en réjouissons ! »

De G à D : Pascal Leonetti, Serge Dubs, Claire Beyrath, Jean-Marie Dirwimmer et Jean-Marie Stoeckel ©P.Leonetti

De G à D : Pascal Leonetti, Serge Dubs, Claire Beyrath, Jean-Marie Dirwimmer et Jean-Marie Stoeckel ©P.Leonetti

Chaque Grand Maitre signe de sa personnalité, les activités organisées au cours de son mandat. «Depuis 1976, j'ai rejoint le domaine viticole familiale Jean Becker et je suis membre active de différentes associations telles l’OBAPA, l'ASA ou encore les diVINes d’Alsace», mentionne Martine Becker. Une ramification intelligente s’articule, pour imbriquer ces associations et les professionnels du vin, aux activités de la confrérie.

«Il y a trois sommeliers qui sont membres du Grand Conseil», dit-elle précisant l’arrivée de Jean-Marie Dirwimmer, ancien sommelier du Rendez-vous de chasse à Colmar et trésorier de l’ASA. Ils sont d’excellents ambassadeurs des vins d’Alsace, prescripteurs sur les cartes des restaurants de la région, de France et à l’étranger. »

Martine Becker organise un chapitre nommé « femme, femme, femmes »

Martine Becker organise un chapitre nommé « femme, femme, femmes »

«Cette année, il y aura des événements « classes », rajoute Martine Becker, « plus sexy » sourit-elle énonçant un chapitre nommé « femme, femme, femmes » ; 100% féminin avec Michaela Peters en cuisine et les diVINes d’Alsace en accord mets/vins.

L’évocateur atelier «15 nuances de gris», fera sans aucun doute succès avec la dégustation de 15 pinot gris d’Alsace.

«La confrérie se mettra aussi au « vert » entendez au bio», mentionne celle qui est également vice-présidente de l’OPABA. «Nous sommes vignerons de père en fils depuis 1610. Dès 1999, avec mes frères Jean-Philippe et Jean-François BECKER, nous avons converti les vignes familiales (17 Hectares, dont 4.42 Ha classés en Grand Cru) à la culture biologique. C’est Jean-Philippe qui nous a convaincus que "consommer bio c'est effectivement, voir plus loin parce que "Nous n'héritons pas de la terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants", disait A. de St-Exupéry. Nous avons une responsabilité sur l’avenir. Nous avons également rejoint l’Opaba en 1999. Aujourd'hui, je suis vice-présidente et je représente également tous les viticulteurs bio à "France Agrimer", établissement national des produits de l'agriculture et de la mer qui participe à la concertation au sein des filières agricoles.

Martine Becker est le nouveau Grand Maitre 2018 de la confrérie Saint-Etienne

« J’adore le Riesling ! c’est mon cépage préféré, c’est la raison pour laquelle nous allons lui consacrer un chapitre.

«Au total, nous tiendrons 7 à 8 chapitres à l’étranger avec en nouveauté Londres et Berlin. Nous avons le soutien de l'Union Internationale des Alsaciens présidée par Gérard Staedel, qui oeuvre à nos cotés pour la promotion des vins d’Alsace. Les vins d’Alsace voyagent dans le monde entier et les membres de la confrérie également.

Coté cuisine, un atelier s’ouvre sur la cuisine japonaise, mettant en avant des connexions avec le Centre Européen d'Etudes Japonaises d'Alsace (CEEJA).

Présentation du programme 2018 par Ignace Kuehn

Ignace Kuehn est le nouveau Major 2018 ©Sandrine Kauffer

Ignace Kuehn est le nouveau Major 2018 ©Sandrine Kauffer

Les chapitres solennels en France et à l'étranger

9 juin 2018 CHAPITRE SOLENNEL "le Riesling d'Alsace et la cuisine des 5 continents"
par les Etoiles d'Alsace, Patrick FULGRAFF and Co…

22 septembre 2018 CHAPITRE SOLENNEL "la Confrérie se met au vert"
par Martine HOLVECK avec l'OPABA

20 octobre 2018 CHAPITRE SOLENNEL "femme, femme, femmes"
par Michaela PETERS et avec les diVINes

CHAPITRES EXCEPTIONNELS à l'étranger :
•   2 février 2018 Suède à Varberg
•   7 avril 2018 Pays-Bas à Amsterdam
•  15 juin 2018 Irlande à Dublin
•  27 septembre 2018 Allemagne à Cologne
•  23 novembre 2018 (à confirmer) Belgique à Bruxelles
•  janvier 2019 (à confirmer) Allemagne à Berlin
•  février 2019 (date à confirmer) Suède

De G à D : Jean-Paul Goulby, Ignace Kuehn, Martine Becker, Pascal Schultz, Christian Beyer et Eric Fargeas ©SandrineKauffer

De G à D : Jean-Paul Goulby, Ignace Kuehn, Martine Becker, Pascal Schultz, Christian Beyer et Eric Fargeas ©SandrineKauffer

Les conférences

Tout savoir sur la nouvelle identité des vins d’Alsace…
Lundi 23 avril 2018 à 19H00
Conférenciers : Gilles Neusch, directeur du CIVA

Comment nos voisins allemands perçoivent-ils nos vins d’Alsace ?
Vendredi 9 novembre 2018 (date sous réserve) à 19H00
Conférenciers : Kai Littmann, journaliste…

Les Ateliers de la Confrérie 2018

Le programme d'Ateliers pour apprendre, réapprendre et approcher différemment les Vins d'Alsace, en compagnie des Conseillers de la Confrérie Saint-Etienne est reconduit.

Atelier "Initiez-vous aux vins d'Alsace":
Cursus de 4 séances hebdomadaires de 2h pour s'initier à la dégustation des vins d'Alsace, les identifier et mieux connaître leurs caractères.
(70€ pour 4 séances "crescendo": du mercredi 7 mars au mercredi 28 mars 2017 de 20h à 22h)

Ateliers "Découvrez les Alsaces de millésimes anciens" :
des séminaires de 20h à 22h sur des thèmes variés choisis avec des vins tirés de la prestigieuse œnothèque de la Confrérie, véritable mémoire du vignoble alsacien (42€ par séance et une séance gratuite par an pour les membres ayant acquitté leur cotisation).

Jeudi 12 avril 20h : "Les Incunables" : les trésors de l'œnothèque de la Confrérie Saint-Etienne
jeudi 24 mai 20h : "L'invitation au voyage en terre d'Alsace" : dégustation verticale de Gewurztraminer
jeudi 14 juin 20h : "15 nuances de gris" : dégustation du Pinot gris au Tokay d'Alsace
jeudi 13 septembre 20h : "L'Alsace des Terroirs" : dégustation de vins issus de lieu-dit, 1er cru ou Grand cru d'Alsace
jeudi 13 décembre 20h : "Les Introuvables" : dégustation de vins issus de maisons de récoltants, négoces ou coopératives disparues ou fusionnées

NOUVEAUTE cette année : les personnes s'inscrivant aux 5 séances en début de saison paieront seulement 4 séances

Ateliers "Mariez comme un chef mets et vins d'Alsace" : découvrez les accords de produits locaux présentés par les chefs ou leurs producteurs… accompagnés de vins d'Alsace.

jeudi 5 avril à 19h: "Vins d'Alsace et Fromages choisis" avec Bernard Antony Maître Fromager - Affineur à Ferrette (50€/pers.)
vendredi 1er juin à 19h: "Les Vins d'Alsace et l'art culinaire japonais sukiyaki " avec Yoko Tsuji (50€/pers.)
vendredi 26 octobre à 19h: "Les Vins d'Alsace et Terroirs de chocolat" avec Vincent Strackar Chocolatier à Kaysersberg (50€/pers.)
vendredi 30 novembre à 19h: "Vins d'Alsace et foie gras de canard" avec Elodie Siraud de la Maison Chez Elodie à Cernay (50€/pers.)

En semaine en fin d'après-midi (19h00); 4 séances (50€ et 45€ pour les membres)

Les autres activités

vendredi 20 avril 2018 Soirée "AUF" : portes ouvertes organisées par le Conseil des Jeunes
vendredi 7 septembre 2018 Concert du Jazz Off de Colmar au château de la Confrérie
dimanche 16 septembre 2018 Journée du Patrimoine : ouverture parc et Grand caveau au public


La présentation du programme du nouveau Grand Maitre s'est achevée dans la convivialité autour de quelques breuvages issus de l'oenothèque du château.

Par Sandrine Kauffer
Crédit photos ©Sandrine Kauffer


CONFRÉRIE SAINT-ETIENNE
Château de la Confrérie
1 Grand Rue Kientzheim
68240 Kaysersberg-vignoble
03 89 78 23 84
www.confrerie-st-etienne.com

_______________________________________________________________

Que faire avec les restes de vin ?

Les bouteilles ne sont pas terminées  ? Oubliez les verres et sortez votre tablier. Marinades, daubes, sauces… les occasions de les recycler sont nombreuses.

LE MONDE | 10.03.2018 à 06h30 | Par Ophélie Neiman

Partager Tweeter

image: http://s1.lemde.fr/image2x/2018/03/10/534x0/5268631_6_b2b0_pour-cuisiner-au-vin-il-suffit-de-respecter_6dc5ba8ae7ebb02a3b0858130c6fdfab.jpg

Pour cuisiner au vin, il suffit de respecter une règle : à poisson et viande blanche, vin blanc ; à viande rouge et gibier, vin rouge.

La soirée fut excellente. Et dans un formidable élan de générosité, vous avez ouvert trop de bouteilles. Vos convives, bien que sympathiques, ont déserté le salon avant le lever du soleil, sans terminer le vin. Ne leur en veuillez pas et, surtout, ne vous forcez pas à le boire !

Disposer de fonds de vin variés est indispensable. D’abord le vin se conserve mieux qu’on ne le croit, surtout avec les réfrigérateurs modernes. Ensuite personne ne le sait mais le vin blanc se révèle fantastique pour effacer les taches... de vin rouge – testé maintes fois et approuvé tout autant. Mais s’il est bon, mieux vaut l’employer à une mission plus noble : la cuisine.

Le nombre de recettes qui font appel au vin est quasi infini. Elles dépendent des régions, de la couleur du vin, de ses arômes, du type de plats, etc. : coq au vin, bœuf bourguignon, daube provençale, œufs en meurette avec du vin rouge. Et, globalement, n’importe quelle viande cuite en cocotte pour laquelle vous voudriez faire un fond de sauce (des paupiettes ou petit fumé) accueillera joyeusement un verre de vin lors de la cuisson. Poulet au vin jaune et aux morilles, c’est un must.

Le vin blanc n’est pas en reste, il agrémente le lapin à la moutarde, les moules marinières, le risotto, les cuisses de grenouilles, la fondue savoyarde, les saint-jacques au beurre blanc, le sauté de veau, le sauté de porc, le saute-mouton aussi. Pour une version plus chic, un fond de champagne suppléera le vin blanc.

N’allez pas croire que le vin pèche sur le dessert : fraises au vin rouge avec de la vanille, pêches ou poires au vin rouge avec des épices. Et avec un blanc sucré ? Un sabayon, un gâteau aux pommes, une salade de fruits. Et, bien sûr, un foie gras, des langoustines, une canette ou un simple poulet.

Une recette vieille comme le monde

Si le vin est tellement présent dans la cuisine, ce n’est pas seulement pour rincer le chef et ses commis. Il a de précieuses facultés. En marinade, il attendrit la chair des viandes et des poissons. L’alcool s’infiltre dans les textures, transmet les parfums du vin et des herbes aromatiques. Il permet aussi de conserver une viande et un poisson crus si le frigo est en panne. En déglaçage, il détache et lie les sucs des viandes et des fruits à la sauce. Par ailleurs, même si ce procédé est obsolète (à moins que votre robinet ne vous lâche lui aussi), le vin était au Moyen Age plus hygiénique que l’eau. Cuisiner au vin était la garantie de ne pas contaminer les plats.

C’est pourquoi on le retrouve dans la plupart des recettes médiévales, celles compilées dans Le Viandier, de Taillevent (Maxtor France, 2015), maître cuisinier de Charles V et Charles VI, ou dans Le Ménagier de Paris, manuscrit culinaire de la fin du XIVe siècle (Le Livre de poche, 2010). Son usage remonte même à l’Antiquité : dans les écrits d’Horace figure une lamproie avec une sauce faite d’anchois, de vin vieux et d’huile. Le livre de cuisine Apicius, de l’Antiquité tardive, propose un lapin avec une sauce au vin rouge.

Voilà pour la culture mais elle ne nous aide guère à répondre à une question bien légitime : quel vin choisir pour cuisiner ? Il suffit d’appliquer la même base que pour les accords mets-vins. Un plat de terroir appelle un vin du même lieu de naissance. Basiquement, on s’accorde sur la couleur : à poisson et viande blanche, vin blanc ; à viande rouge et gibier, vin rouge. On tient compte de la puissance : à mets délicat, vin délicat ; à sauce puissante, vin puissant. Les fins gourmets joueront sur les arômes. Un sauvignon ou un vin blanc aux notes d’agrumes s’entendra bien avec une sauce citronnée, un bourgogne blanc boisé accompagnera une sauce crémeuse aux champignons. Un vin rouge fruité et peu tannique soulignera des fraises tandis qu’un bordeaux tannique complétera une sauce marchand de vin.

Une recette effarante

Inutile, évidemment, de choisir un grand cru, qui perdra toute sa finesse à la cuisson. Mieux vaut un vin rond et très fruité, qui transmettra ses arômes. A savoir que, si la cuisson met ces derniers en valeur, elle révèle aussi les défauts d’un vin. Les mauvais vins n’ont donc pas leur place dans l’assiette.

Enfin, si vous voulez pousser le concept du vin en cuisine jusqu’au bout, sachez que David Murphy, blogueur culinaire américain (Foodnservice) adepte du multicuiseur programmable, vient de publier une recette effarante. Il se sert de son autocuiseur… pour faire du vin. Du jus de raisin, du sucre, de la levure et hop, quarante-huit heures sur la fonction « yaourt ». Après la cuisine au vin, voici la cuisine du vin.


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/m-perso/article/2018/03/10/que-faire-avec-les-restes-de-vin_5268633_4497916.html#ElpTCtWeGoPmmCir.99

Diaporama

L' association

C’EST LA RENTREE !!!  Chers(es) collègues, élèves, apprentis, visiteurs de notre site, C’EST LA RENTREE !!!!, cette phrase courte qui marque pour tous cette période de l’année d’une empreinte forte est là ! Le soleil...

S'inscrire à la Newsletter