Filière cognac : Martell évincé de la famille des négociants

martell
17 novembre 2017
DESBUREAUX Robert
Retour

Filière cognac : Martell évincé de la famille des négociants



Publié le 26/10/2017 à 14h44. Mis à jour le 27/10/2017 par Olivier Sarazin.
Filière cognac : Martell évincé de la famille des négociantsL'enseigne de Martell, sur la tour Gâtebourse à Cognac. Propriété du groupe Pernod-Ricard, Martell est le numéro 2 du cognac, derrière Hennessy

QUENTIN PETIT

Le numéro 2 du secteur a été écarté de l’Organisme de défense et de gestion (ODG) 

Ces jours derniers, les viticulteurs, négociants et distillateurs charentais étaient invités à élire leurs 85 délégués au sein de l’Organisme de défense et de gestion (ODG) de la filière cognac. Cette instance – une section indépendante du Bureau national interprofessionnel du cognac (BNIC) – a la délicate mission de veiller aux modalités du cahier des charges de l’appellation cognac.

Les résultats, proclamés ce mercredi 25 octobre, ont révélé une crise au sein de la famille du négoce. Fait inédit depuis la création de l’ODG en 2010 : la société Martell, le numéro 2 du secteur, a été écartée du collège des négociants. Sa candidate, Mélanie Py, directrice des opérations "eaux-de-vie", n’a pas été élue. "Oui, c’est une grosse surprise. Je me garderais bien de la commenter. C’est un sujet que l’on va aborder lors de notre prochaine réunion vendredi", a déclaré Patrice Pinet, le président du Syndicat des maisons de cognac (SMC), interrogé par "Charente Libre".

Une manoeuvre du numéro 1 Hennessy ?

Le sujet est éminemment sensible. Il embarrasse toute l’interprofession. Martell se refuse à toute déclaration officielle et se garde bien d’accuser quiconque. Même prudence chez tous les acteurs du cognac, qu’ils soient négociants ou viticulteurs. Personne n’affirme que cette éviction est le fait du numéro 1 du secteur, la puissante maison Hennessy, mais tout le monde le pense. Les subtilités du mode de scrutin accréditent cette hypothèse. Au sein du collège des négociants, le scrutin est plurinominal avec panachage et le vote est pondéré. Plus le négociant vend du cognac, plus son avis pèse.

Depuis quelques derniers mois, les deux plus importants négociants de la place ne partagent pas les mêmes stratégies. Parmi les sujets de désaccord : la commercialisation aux Etats-Unis de Martell Blue Swift, un VSOP dont le vieillissement se termine dans d’anciens fûts de bourbon, ou le lancement en Asie du XXO Hennessy, qui joue avec l’appellation générique XO.

Avec environ 50% de parts de marché et plus de 7 millions de caisses de 9 litres expédiées dans 130 pays, Hennessy vend quatre fois plus de cognac que son premier concurrent, comme le rappelait en personne Bernard Arnault, le PDG du groupe LVMH, la semaine dernière à Cognac.

Pascal REVERSADE

Diaporama

L' association

Chers(es) collègues, élèves, apprentis, visiteurs de notre site, MEILLEURS VŒUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE 2019 !!!!, Bien évidement, souhaitons à chacunque la santé nous accompagne et ainsi nous donne les moyens de partager...

S'inscrire à la Newsletter