Nouvelles

02 juillet 2017
DESBUREAUX Robert
Retour
Le cassis Lejay Lagoute devient "Entreprise du Patrimoine Vivant "

Publié le 30/06/17 par Anne-Sophie De Mazenod.

Le cassis Lejay Lagoute devient

Photo : Lejay Lagoute

Ce jeudi 29 juin 2017, la crème de cassis Lejay Legoute, propriété du groupe familial Maisons & Domaines Henriot, a reçu le label "Entreprise du Patrimoine Vivant " décerné par le ministre de l’économie, Bruno Le Maire.

Alors comme ça la crème de cassis devient "Entreprise du Patrimoine Vivant" ? Mais Keskesé ? (Qu’est-ce que c’est en langage jeune). Le label Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) est une marque de reconnaissance de l’Etat, remise dans le cas présent par le ministre de l’économie, Bruno Le Maire. Elle a été mise en place pour distinguer les savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence des entreprises françaises.

L’obtention de ce label est "avant tout un projet d’entreprise et d’équipe", explique Olivier Melis, directeur général de Lejay Lagoute. "Ce label permet un ancrage dans l’histoire du patrimoine français. Dijon restera le lieu de production de cassis. Il faut perpétuer se savoir-faire de génération en génération".

La Maison Lejay Lagoute reste très attachée à son fondateur, Auguste-Denis Lagoute, premier liquoriste de Dijon et créateur de la recette de la crème de cassis en 1841. Recette qui demeure encore à ce jour, fidèle aux procédés d’origines.

La crème de cassis est un produit entièrement made in France, tant avec les fruits, que le sucre et l’alcool. "Nous voulons faire perdurer le savoir français, que les gens soient fiers d’acheter notre produit, qui perdure depuis 1841", ajoute Olivier Melis.
"Tous les ans, dans l’entreprise, de nouvelles liqueurs voient le jour, comme la liqueur de piment l’année dernière. Mais la crème de cassis restera notre produit phare, celui dont les gens se souviendront".

Le cassis, souvent considéré comme une boisson "vieillotte", surfe aujourd’hui sur la vague du cocktail sur tout le continent américain.  De l’autre côté de l’Atlantique, "Le Diablo (cocktail à base de crème de cassis, tequila et jus de citron) est la star des comptoirs, de New-York à Los Angeles, en passant par Boston", reprend Olivier Melis.
En France aussi, la crème de cassis est remise au gout du jour, en revisitant d’anciens cocktails, comme à Bicyclette, cocktail originaire de l’Ile-de-ré.
Conclusion : La crème de cassis est un produit vintage, qui s’adapte aux tendances actuelles. 


En savoir plus : http://avis-vin.lefigaro.fr/magazine-vin/o133013-le-cassis-lejay-lagoute-devient-entreprise-du-patrimoine-vivant#ixzz4leduYIjl

________________________________________________

Huitième fortune nationale Pierre Castel, le vigneron-négociant le plus riche de France

Samedi 01 juillet 2017 par Alexandre Abellan

Sur Vitisphère

Marronnier du début d’été, le numéro spécial « Fortunes de France » du magazine Challenges en est à sa vingtième édition.

Marronnier du début d’été, le numéro spécial « Fortunes de France » du magazine Challenges en est à sa vingtième édition. - crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)

Qui a dit que le vin ne rapportait pas ? Si le vignoble reste une danseuse pour certaines fortunes, il est une source de revenus pour fondamentale pour d’autres. Preuve en est avec le dernier classement Challenges. Montant d’une place au classement 2017 des 500 fortunes professionnelles réalisé par le mensuel Challenges, Pierre Castel et sa famille représentent le huitième patrimoine français. Avec 11,5 milliards d’euros estimés, le fondateur du groupe Castel Frères peut prétendre au titre de première fortune du vignoble hexagonal (si l’on excepte les entrepreneurs pour lesquels vins et spiritueux représentent une fraction et non l’essentiel de l’activité*). Avec sa famille, le nonagénaire gère « un empire de la boisson, en Afrique avec les bières, en Europe avec les marques de vins Malesan, Patriarche, Kriter ou Listel, et les magasins spécialisés Nicolas » esquisse la rédaction de Challenges.

Le tout formant un patrimoine bien plus imposant que celui de son challenger alsacien, Joseph Helfrich, qui pilote le groupe Grands Chais de France et pointe à la place n°365 de ce classement (avec un patrimoine estimé à 200 millions €). Si Pierre Castel est le seul représentant 100 % boissons alcoolisées de ce top 10 des fortunes françaises, on en trouve bien plus dans le top 100. À commencer par Gilles Hennessy à la trente-et-unième, qui avec les familles Hennessy, Moët et Chandon représentent 2,94 milliards € de patrimoine (grâce aux actions du groupe LVMH).

De Rémy Cointreau à la DRC

À la trente-deuxième position (2,9 milliards €), on trouve Dominique Hébrard-Dubreuil, qui contrôle avec sa famille le groupe Rémy Cointreau, ainsi que le groupe Oeneo (bouchons Diam et Piedade, innovations Vivelys, tonnellerie Seguin Moreau…). À noter également pour les spiritueux Jean-Pierre et Édith Cayard du groupe la Martiniquaise à la soixante-deuxième position (1,3 milliard €). Plus viticole, la famille de vignerons-négociants bourguignons Faiveley arrive à la quatre-vingt-dix-huitième place, avec une fortune de 830 millions € (notamment grâce aux actions de l’équipementier Wabtec, échangées contre des parts de Faiveley Transport fin 2016).

À noter dans le reste du classement Frédéric Rouzaud (champagnes Louis Roederer, n°108 avec 785 millions €), Philippe Sereys de Rothschild (Baron Philippe de Rothschild, n°110 avec 775 millions €), Corinne Metzelopoulos (château Margaux, n°135 avec 640 millions €), Éric et Robert de Rothschild (Lafite Rotschild, n°151 avec 580 millions €), Jean François (Tonnellerie François Frères, n°153 avec 560 millions €), Michel Reybier (Domaines Reybier, n°154 avec 550 millions €), Jean-Jacques Frey (notamment Paul Jaboulet Aîné, n°166 avec 520 millions €), Jean-François et Jean Moueix (groupe Videlot, n°202 avec 420 millions €)… Sans oublier les copropriétaires du Domaine de la Romanée-Conti, avec Aubert de Villaine, n°259 avec une fortune estimée à 335 millions €, Lalou Bize-Roy, n°321 avec 250 millions €, et Henry-Frédéric Roch, n°388 avec 190 millions €. 

* : Comme Bernard Arnault (groupe LVMH, avec les cognacs Hennessy et champagnes Moët & Chandon…) qui trône au premier rang des fortunes françaises (46,9 milliards €), ou Serge Dassault (n°5 avec le groupe Marcel Dassault, avec les châteaux Dassault, Flechas de los Andes…), ou Benjamin de Rotschild (n°20 avec le groupe Edmond de Rothschild, avec six propriétés), ou Jean-Claude Fayat (n°51 avec Fayat BTP, avec les châteaux La Dominique, Clément-Pichon…), ou Christopher Descours (n°76, groupe EPI ayant repris les champagnes Charles et Piper-Heidsieck…).

__________________________________

À voir à la TV L'histoire mondiale du vin mise en série

Dimanche 02 juillet 2017 par Alexandre Abellan

Face à l'ampleur de la série réalisée, la table des terroirs tient désormais de la bande-annonce, tandis qu'un vignoble une minute tiendrait du teaser.

Face à l'ampleur de la série réalisée, la table des terroirs tient désormais de la bande-annonce, tandis qu'un vignoble une minute tiendrait du teaser. - crédit photo : Grand Angle Production

Cet automne, la chaîne Arte diffusera 20 épisodes proposant d'aller à la rencontre des vignobles, dans la continuité de l'attraction proposée par la Cite du Vin depuis un an. « Aller dans une vingtaine de pays pour huit minutes d'attraction, on s'est rapidement dit que ce n'était pas terrible ! » se rappelle Philippe le Massol, le directeur général de la Fondation pour la Culture et les Civilisations du Vin, lors de l'avant-première ce 28 juin de la série télévisée des Hommes et du Vin*. Ayant réalisé un tour du monde pour alimenter la Table des Terroirs (exposition permanente de la Cité du Vin), la maison de production bordelaise Grand Angle a lancé un partenariat avec la chaîne Arte pour en tirer également une série.

Vingt épisodes de 26 minutes ont été filmés par sept réalisateurs dans 19 pays (voir encadré pour la liste des vignobles visites). Abusant parfois des prises de vue aérienne, ces documentaires réussissent à mettre en résonance la continuité historique de la culture du vin, le long des siècles et paysages, avec les personnalités rencontrées, à hauteur d'homme. Les belles images assurent la découverte, la connaissance porte la culture résume Guillaume Perez de Grand Angle.

Série d'après-midi

La série sera diffusée en intégralité ce mois d'octobre, chaque après-midi du lundi au vendredi (à 17h35). Il s'agit d'une « série découverte du monde. La curiosité en est le premier moteur, comme pour les séries sur les médecins et habitations du monde » conclut Hélène Coldefy, responsable de programme pour Arte.
 

* : chaîne franco-allemande oblige, la série se dénomme également Die Wunderbare Welt Wein (soit le merveilleux monde du vin).

19 pays visités

La série des Vignes et des Hommes présentera les vignobles suivant : Afrique du Sud, Allemagne (vallée du Rhin), Argentine (cordillères), Australie, Canada (Grands Lacs), Chili (trois vallées), Chine, États-Unis (Californie), Espagne (Lanzarote), France (Bordeaux et Champagne), Géorgie, Grèce (île de Santorin), Hongrie (Tokaj), Italie (Prosecco), Japon (Koshu), Nouvelle-Zélande, Polynésie, Portugal (Douro) et Suisse (Lavaux).

Diaporama

Offres d'emploi

La Madelaine-sous-Montreuill
Publié le 11 avril 2019
PARIS
Publié le 11 avril 2019
Paris
Publié le 03 avril 2019

L' association

Chers(es) collègues, élèves, apprentis, visiteurs de notre site, MEILLEURS VŒUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE 2019 !!!!, Bien évidement, souhaitons à chacunque la santé nous accompagne et ainsi nous donne les moyens de partager...

S'inscrire à la Newsletter