CHAMPAGNE

03 avril 2011
CHAMBOST Arnaud
Retour

Information transmise par Arnaud CHAMBOST et  Antoine WOERLE


Le champagne intra-muros

Figaro

Sur 5 300 élaborateurs de vin blond, deux seulement arborent le nom de «château» sur leur étiquette et une douzaine celui de «clos». Côté châteaux, le plus célèbre est celui de Boursault, près d'Epernay, que la veuve Clicquot fit construire en 1848. Un vignoble d'une quinzaine d'hectares a été créé par l'actuel propriétaire, en partie dans le vaste parc du domaine. Le second château, édifié sur les restes d'une forteresse féodale, se trouve à Bligny, dans l'Aube. Plus précisément dans le Vallage champenois où l'on chassait le loup il y a moins de deux siècles. Aujourd'hui, la famille Rapeneau y exploite un vignoble de 27 hectares.
Quant aux clos, il en existe désormais une douzaine, tous situés dans la Marne où ils totalisent à peine plus de 16 hectares de vignes. La moitié d'entre eux sont de création récente mais, pour avoir droit à cette dénomination, ils sont tous entourés de murs. Aucune législation particulière ne les régit mais le Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC) veille néanmoins au respect de quelques règles élémentaires. Quoi qu'il en soit, ce sont nécessairement des monocrus, puisque issus d'un seul lieu, et la majorité d'entre eux (sept) sont des monocépages.

Les clos historiques
S'agissant de la superficie de ces vignobles d'exception, on compte plus souvent en ares qu'en hectares. Trois d'entre eux peuvent être considérés, en raison de leur ancienneté, comme des clos historiques, et ils furent même, pendant longtemps, les seuls à pouvoir se prévaloir de cette appellation. Le doyen, c'est leClos du Mesnil, ceint de murs en 1698 par les hôtes d'un monastère bénédictin du Mesnil-sur-Oger. Situé au coeur du village, ce vignoble a la même superficie (1,85 hectare) que la Romanée-Conti. Propriété des Krug depuis 1971, il portait précédemment le nom de Clos Tarin. La célèbre maison rémoise y élabore un blanc de blancs très haut de gamme, vinifié en fût de chêne, dont le millésime le plus récent est le 1995 (autour de 500 euros la bouteille). La production se situe entre 12 000 et 15 000 flacons.
Second par ordre d'ancienneté, le Clos des Goisses, à Mareuil-sur-AØ, est ceinturé de hauts murs depuis 1887. C'est aussi le plus étendu de tous les clos champenois (5,8 hectares), mais également le plus pentu (30 à 45%) avec vue imprenable sur la Marne. Depuis 1965, ce vignoble appartient à Champagne Philipponnat, qui n'utilise que les meilleures parcelles pour composer un assemblage millésimé de pinot noir et de chardonnay. Tiré en moyenne à moins de 20 000 exemplaires, ce champagne est un vin puissant, l'un des rares à pouvoir être bu pendant tout un repas. Le millésime le plus récent (1996) vient tout juste d'être mis en vente.
Le troisième «historique», c'est le Clos du Moulin, que la famille Cattier exploite à Chigny-les-Roses depuis 1952. Ce vignoble de 2,20 hectares est, en réalité, la réunion de deux anciens clos, le Clos Allart et le Clos du Moulin (un édifice aujourd'hui disparu). Assemblage à part égale de pinot noir et de chardonnay, ce champagne tiré à 12 000 exemplaires n'est pas millésimé. Conçu sur la base d'une vendange, il est ensuite assemblé aux vins de deux autres années.

Deux clos très féminins
Deux clos pourraient être qualifiés de «féminins», puisque leurs vins sont élaborés par deux jeunes femmes portant l'une et l'autre le prénom de Delphine. A Oger, où le chardonnay est coté à 100%, Delphine Cazals, l'actuelle descendante d'une famille de vignerons, dispose d'une parcelle de 3,70 hectares enfermée entre ses vieux murs. Elle y élabore, depuis 1995, un superbe blanc de blancs (entre 2 000 et 5 000 flacons) issu d'une rigoureuse sélection de vignes plantées en 1947 dans le Clos Cazals. Millésimé chaque année, c'est le 1998 qui est actuellement proposé.
De la Côte des Blancs, on passe à la Côte des Noirs où nous avons découvert récemment le plus petit des clos champenois : 8 ares et 48 centiares, avec une production qui dépasse à peine 800 bouteilles. Avec un nom approprié, le Petit Clos a été mis en valeur, à partir de 1995, par Delphine Vesselle, qui en a fait la quintessence du vignoble qu'elle exploite à Bouzy depuis la disparition de son père. C'est un magnifique blanc de noirs élevé dans trois barriques en chêne de la Montagne de Reims. A aucun moment, cette petite merveille oenologique dosée à 4 g/l seulement au sucre de raisin n'est en contact avec une quelconque machine. Deux millésimes seulement (1995 et 1996) jusqu'à présent logés dans une bouteille en forme de quille.

On compte en ares
Trois autres clos sont, eux aussi, de petite taille. C'est d'abord le Clos Virgile (20 ares), aménagé dans un ancien verger ceint de murs par un vigneron de Beaumont-sur-Vesle, Jean-Louis Portier. C'est un assemblage de pinot noir majoritaire et de chardonnay (production : 1 200 bouteilles). C'est ensuite le Clos Notre-Dame-du-Faubourg (25 ares), un pur blanc de blancs élaboré par la famille Fourny, négociants à Vertus (production : 1 500 bouteilles ; millésime commercialisé : 1998). Le vignoble existe depuis le XIXe siècle, mais le clos n'a été exploité comme tel qu'en 1980. Le Clos des Chaulins (68 ares), lui, se trouve à Pargny-les-Reims où il a été créé, à partir de 1967, dans l'ancien parc du domaine de la famille Médot. Non millésimé, c'est un assemblage à dominante pinot noir des trois cépages champenois.
Le Clos Saint-Hilaire de Billecart-Salmon (94 ares), à Mareuil-sur-AØ, est de création récente puisqu'il ne compte que deux millésimes (1995 et 1996). C'est un blanc de noirs issu d'une parcelle de vieilles vignes proches des installations techniques de la marque. Ce 100% pinot noir (3 500 bouteilles) est vinifié et élevé sous bois. Dans cette nomenclature des clos champenois, nous avons fait entrer le Clos Saint-Jacques (21 ares) et le Clos Chaudes Terres (24 ares), à AØ, qui sont avec la parcelle Croix-Rouge (13 ares), à Bouzy, deux des composantes de la célèbre cuvée Vieilles vignes françaises de Bollinger, un rare blanc de noirs (2 000 à 3 000 flacons) issu de vignes cultivées «en foule», comme au XIXe siècle.

Un clos de rosé
Le petit dernier, enfin, est insolite et tout à fait inattendu. Philippe Secondé (Champagne Edmond Barnaut, à Bouzy) a imaginé en effet d'élaborer à partir du pinot noir récolté sur un clos de 33 ares situé à l'arrière de ses pressoirs et de ses chais, un rosé sans bulles et sans mousse ! Ce Clos Barnaut Rosé 2004, Bouzy Grand cru, est, à ce jour, le seul vin rosé AOC sec et tranquille des Coteaux champenois. C'est en quelque sorte un retour aux origines puisqu'il y a encore un siècle et demi, les «vins de Bouzy» tenaient une grande place dans la production champenoise. Les meilleures années, ce rosé sera tiré à un millier d'exemplaires seulement.

ARNAUD CHAMBOST
MOF Sommelier 2000
La Neyriat   69840  Chénas

Quelle (s) production (s) viticole (s) de la Champagne peut-être (peuvent êtres) vendue (s) sous le nom d’un Château ?

Boursault : c’est un petit village situé à l'ouest d'Épernay, surplombant la route de Paris à Metz. Son château fut construit entre 1843 et 1848 par Mme Clicquot.

Bligny : Château de Bligny 27 ha dans la côte des Bars à quelques kilomètres de l’Abbaye de Clairevaux. (goupe Ch. Martell).

* Les Clos : Le clos est un vignoble entouré de murs, murs qui ne peuvent être franchis par un cavalier et sa monture. Un champagne « de clos » est élaboré à partir des seuls raisins du clos.
- Clos du Mesnil (Mesnil sur Oger) Cham pagne Krug - Reims (anciennement ClosTarin, ceint de murs en 1698 par les hôtes d'un monastère bénédictin du Mesnil-sur-Oger. Situé au coeur du village, ce vignoble a la même superficie (1,85 hectare) que la Romanée-Conti, on y élabore un blanc de blancs très haut de gamme, vinifié en fût de chêne).

- Clos du Moulin (Chigny les Roses) Cattier - Chigny les Roses (Cattier 2,2 ha exploité depuis 1952 par la famille Cattier. Ce vignoble de 2,20 hectares est, en réalité, la réunion de deux anciens clos, le Clos Allart et le Clos du Moulin (un édifice aujourd'hui disparu). Assemblage à part égale de pinot noir et de chardonnay).

- Clos des Chaulins (Pargny les Reims) Cham pagne Médot – Reims (68 ares créé, à partir de 1967, dans l'ancien parc du domaine de la famille Médot. Non millésimé, c'est un assemblage à dominante pinot noir des trois cépages champenois.

- Clos Cazals (Oger) Champagne Claude Cazals - Le Mesnil sur Oger (Cazals 3,70 hectares entouré de murs, premier millésime 1995 blanc de blancs),

- Clos des Goisses (Mareuil sur Ay) Champagne Philipponnat - Mareuil sur Ay (5,8 ha ceinturé de hauts murs depuis 1887. C'est aussi le plus étendu de tous les clos champenois , mais également le plus pentu (30 à 45%) avec vue imprenable sur la Marne. Depuis 1965, ce vignoble appartient à Champagne Philipponnat, qui n'utilise que les meilleures parcelles pour composer un assemblage millésimé de pinot noir et de chardonnay)

- Clos des Champions (Cumières) Champagne Leclerc Briant – Epernay

- Clos des Plants de Chênes (Moussy) Champagne José Michel- Moussy

- Clos des Faubourgs de Notre Dame (Vertus) Champagne Veuve Fourny et Fils – Vertus(25 ares, blanc de blancs, Le vignoble existe depuis le XIXe siècle, mais le clos n'a été exploité comme tel qu'en 1980.)

- Vieilles Vignes Françaises blanc de noirs issu de vignes cultivées «en foule», (clos Croix Rouges (13 ares), à Bouzy et clos Saint Jacques (21 ares) et clos Chaudes- Terres (24 ares), à Ay) Champagne Bollinger – Ay

- Clos Saint Hilaire (Mareuil sur Ay) Champagne Billecart Salmon - Mareuil sur Ay (94 ares, de création récente puisqu'il ne compte que deux millésimes (1995 et 1996). C'est un blanc de noirs pinot noir vinifié et élevé sous bois).

- Clos Virgile (Beaumont-sur-Vesle) Champagne Portier - Beaumont-sur-Vesle (20 ares),

- Clos Jacquesson (Dizy) Champagne Jacquesson – Dizy

- Le Petit Clos (Bouzy) Champagne Jean Vesselle – Bouzy 8 ares et 48 centiares, blanc de noirs élevé dans trois barriques en chêne de la Montagne de Reims, dosée à 4 g/l. Deux millésimes seulement (1995 et 1996) jusqu'à présent logés dans une bouteille en forme de quille).

- Clos l'Abbé (Cramant) (planté en 2004, premiers vins prévus en 2010/2012) Champagne Hubert Soreau – Cramant

- Clos de L'Aurore (Villledommange) Cuvée provenant de raisins issus d'un clos, entouré de murs et de haies, situé en plein centre du village. Champagne Florent Bergeronneau-Marion

- Clos Barnaut (33 ares) Coteaux Champenois Rosé, Bouzy Grand cru pinot noir, Champagne Edmond Barnaut, à Bouzy)

Source(s) :

Diaporama

Offres d'emploi

La Madelaine-sous-Montreuill
Publié le 11 avril 2019
PARIS
Publié le 11 avril 2019
Paris
Publié le 03 avril 2019

L' association

Chers(es) collègues, élèves, apprentis, visiteurs de notre site, MEILLEURS VŒUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE 2019 !!!!, Bien évidement, souhaitons à chacunque la santé nous accompagne et ainsi nous donne les moyens de partager...

S'inscrire à la Newsletter