Nouvelles, de la terre à la lune....

grd-1492089806-85053
15 avril 2017
Retour

Vignoble de Buzet : et maintenant du vin vegan !


 http://www.ladepeche.fr/article/2017/04/14/2556366-vignoble-de-buzet-et-maintenant-du-vin-vegan.html

Du vin bio, d'accord, mais du vin vegan ? D'aucuns trouveront que la coopérative de Buzet pousse le bouchon un peu loin, flairant le coup marketing, dans un monde du vin de plus en plus concurrentiel. Voilà donc un vin garanti «sans produits animaux» qui viendra s'ajouter aux gammes bio et sans sulfites ajoutés. «Nous sommes à l'écoute de nos clients qui sont des consommateurs exigeants, c'est dans cet esprit que nous avons créé ce vin vegan, plaide Pierre Philippe, directeur général de la coopérative Les vignerons de Buzet. Ce label est le plus rigoureux. Il couvre l'ensemble de cette famille de pensée, des végétariens aux végétaliens en passent par les flexitariens, des végétariens par intermittence».

Farine de pois

Pour les convaincre, on veut bien croire qu'il y a du goulot. Mais ces typologies, qui peuvent apparaître surréalistes dans leur déclinaison ne semblent pas un enjeu dans la consommation hexagonale. Il s'agit plutôt de conquérir de nouveaux marchés à l'extérieur, notamment les marchés d'Amérique du Nord et d'Europe du Nord, où davantage de personnes ne mangent (et donc ne boivent ?) rien d'origine animale. «Aujourd'hui notre appellation n'a pas la notoriété des Bordeaux ou des Côtes-du-Rhône, confirme Pierre Philippe, la porte d'entrée pour accéder au marché international passe par la différenciation, par une logique de l'usage et non pas de l'appellation». Reste à savoir concrètement de quoi il s'agit. Pour le label vegan, la coopérative a décidé de recourir à des colles d'origine végétale et non plus animale afin de stabiliser le vin et l'empêcher d'être trouble. «La viticulture utilise traditionnellement du blanc d'œuf pour coller le vin. Nous l'avons remplacé par une farine de pois», indique Pierre Philippe. La coopérative commercialise ainsi son premier vin avec le logo «Vegan», le domaine de Michelet, millésime 2014.Les autres vins des 188 viticulteurs de la coopérative, qui représentent 94 % des vignerons de l'appellation, seront tous vegans à partir du millésime 2016.

Bee friendly

Mais, histoire de ne pas effrayer le consommateur classique, (écolo et bio compris), ces viticulteurs ont sagement préféré ne pas apposer ce label sur leurs bouteilles, préférant privilégier les mentions «AB» (Agriculture biologique),, «sans sulfites ajoutés», ou encore le sympathique «Bee friendly» pour la protection les abeilles. Une démarche de développement durable, lancée en 2005 qui s'accompagne d'une vraie politique de réduction des pesticides – un vrai enjeu de santé publique – remplacés progressivement par des engrais organiques.

La Dépêche du Midi

__________________________________________________________

Œnotourisme et phytos

Mal lunée, cette campagne ne passe pas en Champagne


Vendredi 14 avril 2017 par Juliette Cassagnes

Sur Vitisphère

'Le vignoble de Champagne, tout un monde à explorer' illustre bien maladroitement l'agence Atout France.

'Le vignoble de Champagne, tout un monde à explorer' illustre bien maladroitement l'agence Atout France. - crédit photo : Atout France

Une malencontreuse publicité touristique représentant un cosmonaute dans les vignes a créé du remous la semaine dernière en Champagne. Celle-ci rappelle trop le sujet des produits phytosanitaires et donc nuit à son image...

Alors que Bordeaux s'interroge sur la façon de communiquer sur les phytos auprès de ses riverains, la Champagne fait de son côté tout pour empêcher nouvelle publicité d'Atout France, l’agence nationale chargée de la promotion du tourisme au niveau national. Pour promouvoir différents sites touristiques, dont la Champagne viticole, celle-ci a fait le choix d’un visuel représentant un cosmonaute décliné dans de multiples situations : sur la dune du Pyla, au cap Fréhel… Pour la Champagne, on le voit représenté au milieu des rangs de vignes.

Sauf que cette association rappelle évidemment les Équipements de Protection Individuelle (EPI) portés lors des traitements phytosanitaires… Un rapprochement qu’ont aussitôt fait les internautes sur Twitter, la publicité ayant été relayée sur cette plateforme par le site d’information du gouvernement, le 6 avril dernier.

"C’est un bad buzz"


Une série de tweets « acerbes » et moqueurs ont ainsi été déposés durant toute cette journée : « Un monde à explorer en combinaison d’astronaute pour éviter de respirer l’air pollué aux pesticides ! Merci gouv.fr, mais on le sait déjà », peut-on par exemple y lire… Ou encore : « 35 traitements par an rendront effectivement la planète inhabitable… Beau message ! »

Fort mécontents de ce début de « bad buzz » lié à cette publicité pour laquelle ils n’avaient pas été concertés, les responsables professionnels de la viticulture champenoise ont aussitôt réagi, qualifiant cette initiative de « maladroite », voire de « bévue », car « portant atteinte à l’image de la Champagne ». Il est vrai que le sujet est ultra-sensible dans le vignoble et que l’association Champagne + phytosanitaires doit être évitée à tout prix.

« C’est un petit coup de canif à notre image, portant sur un sujet sur lequel nous avons fait tant d’efforts depuis quinze ans, en diminuant par deux les quantités de produits utilisés », se défend Thibaut le Mailloux, directeur de la communication du CIVC. Une demande a été faite auprès du service d’information du gouvernement pour retirer l’image… Mais cette dernière est jusqu’à présent restée en ligne.

__________________________________________

Gers : à Auch 400 pieds de vigne sont plantés dans le centre-ville


Par Clément GuerreFrance Bleu Gascogne vendredi 14 avril 2017 à 18:00

Un geste écologique pour Auch

Ces plantations de vignes sont totalement écologiques. En plus, elles vont aussi créer un espace vert de plus dans le centre-ville de la capitale gasconne, selon le maire de la ville. Sur plusieurs centaines de mètres, aux pieds de l'escalier monumental d'Auch, les pieds de vignes seront vendangés dans deux ans. La mairie produira d'ici là, "la cuvée de l'escalier".

  Trois sortes de cépages différents ont été plantés devant l'escalier monumental, le monument le plus emblématique de la ville. - Radio France

Trois sortes de cépages différents ont été plantés devant l'escalier monumental, le monument le plus emblématique de la ville. © Radio France - DR

Diaporama

Offres d'emploi

La Madelaine-sous-Montreuill
Publié le 11 avril 2019
PARIS
Publié le 11 avril 2019
Paris
Publié le 03 avril 2019

L' association

Chers(es) collègues, élèves, apprentis, visiteurs de notre site, MEILLEURS VŒUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE 2019 !!!!, Bien évidement, souhaitons à chacunque la santé nous accompagne et ainsi nous donne les moyens de partager...

S'inscrire à la Newsletter