Accueil Info Régions Alsace Lorraine, Champagne Ardennes
Alsace Lorraine, Champagne Ardennes
Vignerons de l'année 2012 : l’Alsace à l’honneur ! PDF Imprimer

Vignerons de l'année 2012 : l’Alsace à l’honneur !

Par la riesling team, le 13 janvier 2012

Meilleur vigneron France 2012 Domaine Albert Mann Vins Alsace

DR

L’année 2012 débute sur les chapeaux de roue pour les Vins d’Alsace. En effet, c’est une Maison alsacienne bien connue des amateurs de grands vins et de gastronomie...

L’année 2012 débute sur les cha­peaux de roue pour les Vins d’Alsace. En effet, c’est une Mai­son alsa­cienne bien connue des ama­teurs de grands vins et de gas­tro­no­mie qui vient d’obtenir le titre de Vigne­rons de l’année 2012 : le Domaine Albert Mann à Wet­tol­sheim (à proxi­mité de Colmar).

Pra­ti­quant l’agri­cul­ture bio­lo­gique depuis 1997, la Mai­son pro­duit 120 000 cols par an dont près de 60% sont exportés dans 35 pays aux quatre coins du globe, des Etats-Unis à l’Australie, de la Suède au Bré­sil.
Ce titre pres­ti­gieux, décerné chaque année par la Revue du Vin de France, récom­pense le tra­vail, l’exigence et la persévé­rance de deux frères, Mau­rice et Jacky Bar­thelmé, et de leurs épouses Marie-Claire (Mann, fille de Albert Mann) et Marie-Thérèse, qui ont repris ensemble le domaine en 1989.
Un pari auda­cieux, loin de la faci­lité, qu’ils relèvent en famille, cha­cun appor­tant sa touche et sa sen­si­bi­lité sous le regard bien­veillant jusqu’en 1994 de feu Albert. En famille, avec Claire, épouse d’Albert, mais aussi et sur­tout en équipe avec Clé­ment depuis plus de vingt ans, Paul, Eric, Florent et Anne-Caroline.

Les vignes sont le royaume de Mau­rice qui arpente inlas­sa­ble­ment avec Jacky et ses col­la­bo­ra­teurs les 21 hec­tares du domaine dont cinq béné­fi­cient de l’appellation Alsace Grand Cru. Ce n’est pas moins d’une cen­taine de petites par­celles qui sont tra­vaillées comme des jar­di­nets avec patience, dou­ceur et un res­pect infini de ce que la Nature offre.
La cave est l’univers de Jacky où il materne ses crus tel un orfèvre. Ensemble, ils ont su avec une opi­niâ­treté et une rigueur toutes alsa­ciennes, extraire la quin­tes­sence des grands ter­roirs: Schloss­berg, Furs­ten­tum, Hengst, Stein­gru­bler, Pfer­sig­berg, Alten­bourg et Rosenberg.

Le Pinot Noir, cépage préféré de Jacky, élevé à la bour­gui­gnonne depuis 1993, est sans conteste l’une des plus belles réus­sites du domaine avec des cuvées d’anthologie tou­jours irré­pro­chables : le Clos de la Faille, le Grand H, le Grand P ou les Saintes Claires.
Les vins du domaine Albert Mann sont aujourd’hui à la carte des plus belles tables du monde : de l’Auberge de l’Ill de Marc Hae­ber­lin en Alsace à Michel Bras sur le pla­teau de l’Aubrac, ou encore l’Arpège à Paris, le Diverso à Madrid ou le Jean-Georges à New-York…Si le domaine four­nit des nec­tars à maintes adresses de haute gas­tro­no­mie, il pro­pose aussi un Pinot Blanc Auxer­rois à moins de dix euros. De quoi réga­ler tous les palais.

Les ingré­dients de cette réus­site : souci per­ma­nent de la qua­lité, ren­de­ments limités, conduite exi­geante de la vigne sans dog­ma­tisme, rai­sins cueillis manuel­le­ment à matu­rité par­faite, sti­mu­la­tion de la vie micro­bienne avec un com­post fait mai­son… Et puis, un enthou­siasme sans borne auquel les ori­gines anda­louses de Marie-Thérèse Bar­thelmé ne sont cer­tai­ne­ment pas étrangères.
Le raf­fi­ne­ment de leurs vins se tra­duit égale­ment dans le choix d’étiquettes signées par le peintre François Bruetschy.

A la recherche constante de l’équilibre, dans le vin comme dans la vie, les Bar­thelmé sont des vigne­rons géné­reux qui cultivent l’art de rece­voir, aussi bien des meilleurs som­me­liers du monde comme Serge Dubs, Oli­vier Pous­sier, Enrico Ber­nardo ou Andreas Lars­son que des ama­teurs de pas­sage en Alsace. Curieuse des autres et voya­geuse, la famille fait par­tie du club des « Gobe­lo­teurs » ou vigne­rons par­ta­geurs et de l’association Art de Vignes, qui réu­nit de très beaux domaines en France.

Si la for­mule qui conjugue tra­di­tion et moder­nité est sou­vent d’un usage gal­vaudé, recon­nais­sons qu’elle s’adapte par­fai­te­ment au Domaine Albert Mann qui d’un côté labour à che­val les par­celles du Schloss­berg et de l’autre emploie des cap­sules à vis depuis 2004.

 
ACTUALITE et QUESTIONS CHAMPAGNE : PDF Imprimer

ACTUALITE et QUESTIONS CHAMPAGNE :

Avec cette annonce sur vitisphère :

- Entre 2000 et 2011, quelle est la récolte la plus limitée en tonnage de raisin à l'hectare ?
Quelle fut la plus quantitative ?

 - 2011 s'annonce comme la récolte la plus précoce depuis le 19è siècle.
Quelle est l'autre récolte la plus précoce ?

  Des indices sur le lien suivant

http://www.vitisphere.com/breve-58199-Champagne-2011-rendements-autorises-hausse-19-.html  ,

Dans la presse Champenoise hier 21 juillet, l'UNION : le CIVC s'est accordé avec les syndicats pour
12 500 kgs/ha en récolte 2011 envisagé vers le 20 août.

........................................................................................................................................................................................................

Réduction de la production et du vignoble mondiaux
Le vignoble mondial (tous usages confondus) compte 7,55 millions d’hectares, en diminution de 65.000 hectares, en raison de l’arrachage de 64.000 ha en Europe, principalement en Espagne (31.000), en Italie (14.000) et en France (12.000). L’Australie a également perdu 6.000 hectares l’année dernière.

La production est en baisse assez générale à 260 millions d’hl (-11,1 millions), en raison d’une climatologie moins favorable cette année. Seule l’Argentine connaît une forte hausse (+33%), qui serait dûe à la transformation de plus de moût en vin.

Stabilité de la courbe de consommation

La bonne nouvelle vient de la consommation qui connaît une stabilisation aux alentours de 236 millions d’hL, après deux années de baisse. Elle est en tendance haussière en particulier dans six pays, le Chili (+10%), la Chine, l’Australie, l’Afrique du Sud (+2%), l’Angleterre (+500 000 hL) et même la France, avec une hausse de consommation de 0,5% !

 

Bonnes vacances

E.D

 
Vendanges 2010 en Alsace PDF Imprimer

JOURNAL L'Hôtellerie jeudi 23 décembre 2010 15:31


Vendanges 2010 en Alsace : un millésime marqué par « les fraîcheurs » et le fruit

Malgré
 des 
conditions
 climatiques 
difficiles
 durant
 la
 période
 végétative, les
 professionnels
 sont 
satisfaits 
de 
la
 qualité
 des
 vins 
élaborés.
 Les
 premiers 
résultats 
font
 apparaître
 une
 fraîcheur 
importante 
dans 
tous
 les
 vins 
ainsi
 qu’une
 belle 
typicité, 
mais
 cependant
 avec des 
rendements en 
forte baisse
 par 
rapport
 aux
 millésimes
 précédents.


Au 
cours 
des
 vendanges,
 l’optimisme
 est 
revenu
 après 
le 
15 
septembre 
avec 
l’apparition 
d’un
 climat 
enfin
 ensoleillé 
et 
sec.
 Les 
acidités ont
 évolué 
favorablement 
et 
les 
degrés
 sont 
élevés 
du 
fait 
des 
faibles charges 
constatées 
dans
 les 
vignes. 
Les 
vins
 du 
millésime 
2010 
auront 
donc 
un 
caractère 
intensément 
fruité 
et 
de 
la
 fraîcheur,
 ce
 qui
 est
 un
 bon
 présage
 pour
 l’élaboration
 de
 vins
 de
 garde.
 Les
 rendements
 sont
 notablement
 en 
baisse 
pour 
certains 
cépages 
et 
sur 
l’ensemble 
des 
secteurs.



 

Les
 premiers
 constats
 faits 
en
 cave :
Les
 Crémants 
sont
 très 
frais.
 Les
 Muscad
ets
 Pinot
 Blanc
 sont
 très
 fruités
 et
 très 
croquants. 
Les Pinots 
Noirs ont 
beaucoup
 de
 fruit
 et
 surtout
 beaucoup
 de
 couleur
 du
 fait
 d’une
 très
 bonne
 extraction.
 Les
 rendements
 en
 Gewurztraminer
 sont
 particulièrement
 faibles
 cette
 année.
 Par
 contre
 ces 
vins 
ont
 un
 fruité 
fantastique,
 beaucoup
 de
 richesse
 équilibrée
 par
 la
 fraîcheur,
 caractéristique
 de
 ce
 millésime.
 Les
 Pinots
 Gris
 ont
 échappés
 aux 
risques
 sanitaires 
et
 sont
 souvent
 très
 fruités.
 Les 
problèmes
 liés
 au
 climat
 ont
 également
 eu
 un
 effet
 sur 
les
 rendements 
en
 Riesling.
 Ceux‐ci
 seront
 plutôt
 faibles
 et 
hétérogènes
 selon 
les
 secteurs. 
Les
 Riesling
 présentent
 beaucoup
 d’arômes
 d’agrumes
 et
 sont
 également 
empreints
 de 
fraîcheur.


Compte
 tenu
 des
 conditions
 climatiques
 d’arrière
 saison
 peu
 propices 
au
 développement 
de
 la
 pourriture 
noble
 ainsi
 que
 des
 faibles
 rendements
 enregistrés
 en
 général,
 le
 volume
 de
 Vendanges
 Tardives
 et
 Sélections
 de
 Grains 
Nobles 
sera 
lui
 aussi
 réduit
 cette 
année. 
Le
 volume
 prévisible
 de
 récolte
 2010,
 toutes
 AOC
 confondues,
 devrait
 être
 inférieur
 à
 un
 million
 d’hectolitres,
 en 
baisse
 par
 rapport
 à 
celui 
des 
années
 précédentes
 d'environ 
20
%.
 

 

 
Vendanges 2010 en Alsace PDF Imprimer

JOURNAL L'Hôtellerie jeudi 23 décembre 2010 15:31


Vendanges 2010 en Alsace : un millésime marqué par « les fraîcheurs » et le fruit

Malgré
 des 
conditions
 climatiques 
difficiles
 durant
 la
 période
 végétative, les
 professionnels
 sont 
satisfaits 
de 
la
 qualité
 des
 vins 
élaborés.
 Les
 premiers 
résultats 
font
 apparaître
 une
 fraîcheur 
importante 
dans 
tous
 les
 vins 
ainsi
 qu’une
 belle 
typicité, 
mais
 cependant
 avec des 
rendements en 
forte baisse
 par 
rapport
 aux
 millésimes
 précédents.


Au 
cours 
des
 vendanges,
 l’optimisme
 est 
revenu
 après 
le 
15 
septembre 
avec 
l’apparition 
d’un
 climat 
enfin
 ensoleillé 
et 
sec.
 Les 
acidités ont
 évolué 
favorablement 
et 
les 
degrés
 sont 
élevés 
du 
fait 
des 
faibles charges 
constatées 
dans
 les 
vignes. 
Les 
vins
 du 
millésime 
2010 
auront 
donc 
un 
caractère 
intensément 
fruité 
et 
de 
la
 fraîcheur,
 ce
 qui
 est
 un
 bon
 présage
 pour
 l’élaboration
 de
 vins
 de
 garde.
 Les
 rendements
 sont
 notablement
 en 
baisse 
pour 
certains 
cépages 
et 
sur 
l’ensemble 
des 
secteurs.



 

Les
 premiers
 constats
 faits 
en
 cave :
Les
 Crémants 
sont
 très 
frais.
 Les
 Muscad
ets
 Pinot
 Blanc
 sont
 très
 fruités
 et
 très 
croquants. 
Les Pinots 
Noirs ont 
beaucoup
 de
 fruit
 et
 surtout
 beaucoup
 de
 couleur
 du
 fait
 d’une
 très
 bonne
 extraction.
 Les
 rendements
 en
 Gewurztraminer
 sont
 particulièrement
 faibles
 cette
 année.
 Par
 contre
 ces 
vins 
ont
 un
 fruité 
fantastique,
 beaucoup
 de
 richesse
 équilibrée
 par
 la
 fraîcheur,
 caractéristique
 de
 ce
 millésime.
 Les
 Pinots
 Gris
 ont
 échappés
 aux 
risques
 sanitaires 
et
 sont
 souvent
 très
 fruités.
 Les 
problèmes
 liés
 au
 climat
 ont
 également
 eu
 un
 effet
 sur 
les
 rendements 
en
 Riesling.
 Ceux‐ci
 seront
 plutôt
 faibles
 et 
hétérogènes
 selon 
les
 secteurs. 
Les
 Riesling
 présentent
 beaucoup
 d’arômes
 d’agrumes
 et
 sont
 également 
empreints
 de 
fraîcheur.


Compte
 tenu
 des
 conditions
 climatiques
 d’arrière
 saison
 peu
 propices 
au
 développement 
de
 la
 pourriture 
noble
 ainsi
 que
 des
 faibles
 rendements
 enregistrés
 en
 général,
 le
 volume
 de
 Vendanges
 Tardives
 et
 Sélections
 de
 Grains 
Nobles 
sera 
lui
 aussi
 réduit
 cette 
année. 
Le
 volume
 prévisible
 de
 récolte
 2010,
 toutes
 AOC
 confondues,
 devrait
 être
 inférieur
 à
 un
 million
 d’hectolitres,
 en 
baisse
 par
 rapport
 à 
celui 
des 
années
 précédentes
 d'environ 
20
%.
 

 

 
<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>