Accueil Actualités Actualités Nouvelles
Nouvelles PDF Imprimer
Actualités
Écrit par NetAssoPro   
Mercredi, 13 Septembre 2017 18:46

Antoine Haber, ancien sommelier du Buerehiesel, est le nouveau directeur commercial de Trimbach

Antoine Haber, ancien sommelier de l’étoilé Le Buerehiesel à Strasbourg (67), a rejoint, en mars 2017, le Domaine Trimbach à Ribeauvillé (68), pilier des grands vins d’Alsace.

http://www.julienbinz.com/Antoine-Haber-ancien-sommelier-du-Buerehiesel-est-le-nouveau-directeur-commercial-de-Trimbach_a8381.html

Antoine Haber est le nouveau directeur commercial du Domaine Trimbach à Ribeauvillé © Johanna Wiss

Antoine Haber est le nouveau directeur commercial du Domaine Trimbach à Ribeauvillé © Johanna Wiss

Antoine Haber a travaillé 4 ans au sein des équipes de la famille Westermann au restaurant Buerehiesel 1* à Strasbourg, avant de rejoindre les Vins Trimbach à Ribeauvillé, début mars 2017.
Celui qui a remplacé Jean-Marc Zimmermann dans ses fonctions de sommelier en 2013 (relire notre article en bas de page) succède aujourd’hui à François Wilhelm « l’âme de la maison », sourit Antoine Haber, qui n’est pas peu fier d’apprendre aux côtés du directeur des ventes, riche de 43 années de métier.

Trimbach, un des grands domaines d'Alsace © Johanna Wiss

Trimbach, un des grands domaines d'Alsace © Johanna Wiss

« A 33 ans, j’ai voulu relever ce véritable challenge » continue-t-il. « Je resterai sommelier toute ma vie, car je partage la même estime et le même amour pour le vin. Je retrouve aujourd’hui, dans ce nouveau métier, des valeurs et un état d’esprit similaires. »
Avoir été sommelier dans un grand restaurant lui a donné des opportunités, ouvert des portes. « Désormais, mes anciens confrères sont devenus des clients ».

Antoine Haber, ancien sommelier du Buerehiesel, est le nouveau directeur commercial de Trimbach

Son nouveau poste lui permet d’être en contact avec le vin d’une manière totalement différente. Il est à la tête de l’équipe commerciale et dirige une cinquantaine d’agents en France. La maison Trimbach peut se prévaloir d’être présente sur toutes les tables 3* Michelin de France ainsi que la quasi totalité des étoilés et chez la plupart des cavistes. « Mais il reste encore à faire » rajoute-il. Au delà des marchés de proximité et de l'Alsace, Antoine Haber travaille également à l’export, en Belgique, en Suisse, au Luxembourg et en Allemagne.
La passation avec François Wilhelm, qui va prendre sa retraite dans les mois à venir, se fait tout en douceur. « C’est un livre ouvert, il a créé lui-même son propre job, qui n’existait pas à une époque où le guide Michelin venait de voir le jour ».

Anne Trimbach et Antoine Haber, le nouveau duo du domaine Trimbach © Johanna Wiss

Anne Trimbach et Antoine Haber, le nouveau duo du domaine Trimbach © Johanna Wiss

Antoine Haber est un adepte de la maison Trimbach, « je collectionne les bouteilles depuis toujours »! Anne Trimbach, ambassadrice du domaine familial et le sommelier se connaissent depuis de nombreuses années.
« Recruter Antoine est un véritable atout pour le domaine », affirme-t-elle. « C’est une chance d’avoir quelqu’un qui comprenne le vin dans sa globalité, les restaurateurs se sentent en sécurité, en confiance. »
Le binôme se retrouve dans des valeurs humaines semblables et oeuvre à apporter une touche de fraicheur et d’idées nouvelles à l’entreprise.

Par Johanna Wiss
Crédit et photos


TRIMBACH
15 Route de Bergheim
68150 Ribeauvillé
03 89 73 60 30
www.trimbach.fr

----------------------------------------------------------

 28 Décret n° 2017-1333 du 11 septembre 2017 portant expérimentation du volume complémentaire individuel pour les vins de base destinés à l'élaboration de vins mousseux ou pétillants bénéficiant de l'appellation d'origine protégée « Vouvray »
       https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000035546657&dateTexte=&categorieLien=id

___________________________

Concours : Gagnez vos billets pour le film « Retour en Bourgogne »

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Leave a comment

alt

Les films de fiction sur le monde du vin sont plutôt rares, il faut le dire. Alors quand il en sort un, élaboré par un réalisateur de renom, autant en profiter. Vous serez d’autant plus heureux d’apprendre qu’il y a 5 laissez-passer doubles offerts dans ce concours pour aller voir ce film gratuitement dès sa sortie officielle le 29 septembre dans la salle de cinéma près de chez vous. Participez et partagez…

alt

https://i2.wp.com/www.toutsurlevin.ca/wp-content/uploads/2017/09/Retour-en-Bourgone-Poster-WEB.jpg?resize=768%2C1109 768w, https://i2.wp.com/www.toutsurlevin.ca/wp-content/uploads/2017/09/Retour-en-Bourgone-Poster-WEB.jpg?resize=709%2C1024 709w, https://i2.wp.com/www.toutsurlevin.ca/wp-content/uploads/2017/09/Retour-en-Bourgone-Poster-WEB.jpg?w=972 972w" sizes="(max-width: 208px) 100vw, 208px">Sorti en France sous le tire « Tout ce qui nous lie » (à mon avis un meilleur titre que celui choisi pour les affiches ici, mais bon c’est une autre affaire), « Retour en Bourgogne » est l’histoire de Jean qui a quitté sa famille et sa Bourgogne natale il y a dix ans pour faire le tour du monde. En apprenant la mort imminente de son père, il revient dans la terre de son enfance. Il retrouve sa sœur, Juliette, et son frère, Jérémie. Leur père meurt juste avant le début des vendanges. En l’espace d’un an, au rythme des saisons qui s’enchaînent, ces 3 jeunes adultes vont retrouver ou réinventer leur fraternité, s’épanouissant et mûrissant en même temps que le vin qu’ils fabriquent.

C’est donc le nouveau film de Cédric Klapisch à qui l’on doit « l’Auberge espagnole » et « les Poupées russes ». Dans les rôles principaux, on retrouve Pio Marmai, Ana Girardot, François Civil, Jean-Marc Roulot. En plus, un chouette film, salué par la critique lors de sa sortie en France.

Que faire pour gagner ces 5 paires de billets en jeu ?

Une seule question (facile) : quel est le cépage blanc le plus connu de la Bourgogne ?

Envoyez votre réponse à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  '; document.write( '' ); document.write( addy_text77126 ); document.write( '<\/a>' ); //--> Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Date limite pour participer : le jeudi 14 septembre 2017 à minuit (heure du Québec) pour participer.

Comment multiplier vos chances de gagner ?

1- Si ce n’est déjà fait, abonnez-vous au site toutsurlevin.ca pour recevoir par courriel les articles avant tout le monde (en haut à droite sur la page d’accueil du site). Abonnez-vous c’est gratuit !

2- Aimez la page Facebook de toutsurlevin.ca 

3- Suivez-moi sur twitter

4- Partagez ce concours sur votre page facebook.

Bref, quatre fois plus de chances de gagner !

Voilà c’est tout simple : 5 participants seront tirés au sort parmi toutes les réponses reçues. Ils recevront chacun une paire de billets pour le film, valable dès le 29 septembre au Québec. En attendant, voici la bande annonce du film. Bonne chance !

VOIR BANDE ANNONCE SUR : http://www.toutsurlevin.ca/concours-gagnez-vos-billets-pour-le-film-retour-en-bourgogne/

------------------------------

L'Australie met de l'eau dans les moûts

Publié le 12/09/2017 - 15:54

par Viti Veille

En Australie, la réglementation (Australia New Zealand Food Standards Code) a évolué en février 2017 pour permettre l’addition « limitée » d’eau aux moûts et jus à concentration élevée en sucre afin de réduire les risques de fermentation problématique. Jusqu’ici seul un apport additionnel maximal de 7% d’eau était possible, uniquement pendant les vinifications.

Dorénavant les vignerons australiens peuvent ajouter de l’eau avant la fermentation pour réduire le niveau de sucre jusqu’à  13,5 °baumé, équivalent à 24,3°brix (un peu plus de 14,2° alcoolique potentiel). Ce qui signifie que la quantité d’eau autorisée est fonction de la teneur initiale en sucre du mout ou du jus.
Le calcul des apports possibles n’est pas si aisé que cela, puisque la mesure se fait en densité et que la relation densité et teneur en sucre (g/l) n’est pas linéaire. Les scientifiques australiens ont donc développé un calculateur en ligne pour aider les vignerons. Ainsi, passer un mout de 15 à 13,5, nécessiterait par exemple selon cet outil une dilution en volume du mout de 11%. Par ailleurs, ils se penchent sur les qualités « possibles » d’eau : eau potable, eau de pluie, etc.

L’AWRI, l’institut de recherche australien du vin va mener lors de la vendange 2017 des essais pour déterminer les effets chimiques mais aussi sensoriels de différentes « dilutions » sur moûts de syrah.

Antoine WOERLÉ

Professeur agrégé hors classe en Hôtellerie Restauration
Maître Sommelier de l’UDSF

Meilleur Maître d’Hôtel de France Grand Est
Meilleur Ouvrier de France Maître du Service et des Arts de la Table 1993